Coronavirus - Henri PFR et Unicef reportent le concert Music for Bricks au 21 octobre

Henri PFR en Côte d'Ivoire pour soutenir le projet de l'UNICEF
Henri PFR en Côte d'Ivoire pour soutenir le projet de l'UNICEF - © UNICEF - ARNO PARTISSIMO - BELGA

Porté par l'ONG Unicef Belgique et son ambassadeur Henri PFR, le concert Music for Bricks prévu le 29 avril au Palais 12 à Bruxelles est reporté au 21 octobre prochain, ont annoncé vendredi les organisateurs, au lendemain des mesures annoncées par le Conseil national de sécurité pour limiter la propagation du virus Covid-19.

La billetterie avait été ouverte fin janvier. Les billets déjà achetés restent valables. Leurs détenteurs peuvent cependant demander à les échanger ou à obtenir un remboursement.

L'argent récolté servira à construire des écoles en Côte d'Ivoire avec des briques de plastique recyclé. Alice on the roof, Coely, Loïc Nottet et Selah Sue ont notamment confirmé leur présence sur scène aux côtés d'Henri PFR. L'événement doit réunir entre 10 à 15 artistes, qui occuperont la scène pendant 20 à 30 minutes chacun pour six heures de concert au total. "C'est une image positive", souligne Henri PFR. "On peut faire la fête, on peut aller voir des concerts, on peut s'amuser tous ensemble et en même temps, on peut aider."

La ville d'Abidjan produit plus de 288 tonnes de déchets plastiques chaque jour. Seuls 5% de ces déchets sont recyclés. Le reste finit à la décharge, le plus souvent à proximité des quartiers pauvres. La mauvaise gestion de ces déchets est considérée comme étant à 60% responsable de l'apparition de maladies telles que le paludisme ou la malaria.

De plus, jusqu'à 1,6 million d'enfants ne vont pas à l'école en Côte d'Ivoire. Pour les scolariser, 30.000 nouvelles salles de classe devraient être construites. L'Unicef a entrepris en juin 2019 la construction d'une usine de briques en plastique recyclé à Youpougon, dans la banlieue d'Abidjan. Lorsqu'elle fonctionnera à plein régime, elle pourra recycler annuellement jusqu'à 9.200 tonnes de déchets plastiques. L'usine procurera une source de revenus pour les habitants grâce à l'émergence d'un marché officiel du recyclage.