Bono (U2) au Parlement européen pour soutenir un nouveau partenariat UE-Afrique

Bono, au Parlement Européen, ce mercredi 10 octobre
Bono, au Parlement Européen, ce mercredi 10 octobre - © EMMANUEL DUNAND - AFP

Le chanteur irlandais Bono, leader du groupe légendaire U2, était reçu mercredi au parlement européen en tant que cofondateur de l'ONG One, pour y soutenir l'idée d'un nouveau partenariat entre l'Union européenne et l'Afrique, défendu par les instances européennes.

"Il faut un partenariat non par pour l'Afrique mais avec l'Afrique", a martelé le chanteur charismatique devant la presse, avant de rencontrer le président du Parlement Antonio Tajani et les chefs des groupes politiques de l'hémicycle.

Paul David Hewson, alias Bono, a cofondé "One" aux Etats-Unis, une organisation non gouvernementale qui lutte contre l'extrême pauvreté et les maladies en Afrique.

Quant aux instances européennes, confrontées ces dernières années à une arrivée de migrants en provenance du continent africain, elles plaident de plus en plus ardemment pour ce nouveau partenariat UE-Afrique, qui dépasse la seule coopération au développement pour s'élargir notamment au commerce et à la création d'emploi sur place.

Le président de la Commission européenne en a fait l'un des axes de son dernier discours sur l'état de l'Union, tandis qu'Antonio Tajani a repris à son compte l'expression plus sensible d'un "Plan Marshall pour l'Afrique".

Aux côtés de Bono ce mercredi, M. Tajani a aussi souligné l'importance d'un partenariat qui ne prenne pas la forme d'un colonisation sur le modèle que, à ses yeux, la Chine développe actuellement sur le continent africain.

"Les gens sont anxieux de la montée des nationalismes, moi je m'enthousiasme à l'idée d'internationalisme, a lancé Bono. Les gens sont anxieux des migrations non contrôlées venant du sud - et je les comprends -, mais moi je m'enthousiasme de ce qui existe dans le continent voisin, j'y vois une opportunité incroyable."

"Et pendant que l'Amérique est en vacances de grandes idées, nous devrions nous mettre à table avec nos partenaires africains, sur un pied d'égalité", a-t-il poursuivi.

Ce mercredi marquait le lancement à Bruxelles d'un "groupe de haut niveau" sur les relations UE-Afrique convié par la Campagne One, par le groupe de réflexion "Les Amis de l'Europe" présidé par le Belge Etienne Davignon et par la Fondation Mo Ibrahim pour une meilleure gouvernance en Afrique, avec le soutien de la Commission européenne.

En 2005, Bono militait déjà pour lutter contre le SIDA en Afrique