Report du festival électro parrainé par Jean-Michel Jarre prévu samedi et dimanche à Paris

Parrain du festival électro INASOUND, Jean-Michel Jarre devait donner une masterclass.
Parrain du festival électro INASOUND, Jean-Michel Jarre devait donner une masterclass. - © JOEL SAGET / AFP

La première édition du festival électro INASOUND, qui devait se dérouler samedi et dimanche au Palais Brongniart à Paris, a été reportée en raison des possibles manifestations des "gilets jaunes" dans la capitale, ont annoncé mardi les organisateurs à l'AFP. "Les tensions qui traversent actuellement le pays et les incidents qui se produisent au cœur de la capitale ne permettent pas aujourd'hui" l'organisation de cette manifestation parrainée par Jean-Michel Jarre, a indiqué dans un communiqué l'Institut national de l'audiovisuel (Ina).

Samedi dernier, lors d'une journée marquée par de nombreux débordements dans la capitale, des "gilets jaunes" s'étaient brièvement introduits dans le Palais Brongniart, ancien siège historique de la Bourse. "Afin de pouvoir accueillir les publics, les artistes et les partenaires de la manifestation dans les meilleures conditions, il a donc été décidé de reporter la première édition d'INASOUND au printemps 2019", précise l'Ina. Les préventes seront remboursées "à 100%".

Performances acoustiques, DJ sets, "masterclasses", installations d'arts numériques, expériences acoustiques, ateliers pour enfants... Pendant deux jours et deux nuits, ce festival imaginé par l'Ina devait accueillir plusieurs milliers de participants (activistes électro, simples clubbers et "teuffers") avec à l'affiche des dizaines de Djs et spécialistes de l'électro dont le DJ Kiddy Smile, héraut des danseurs de voguing, le duo islandais Kiasmos, le Britannique Erol Alkan ou le Syrien Wael Alkak.

Parrain du festival, Jean-Michel Jarre devait donner une masterclass, ainsi que le musicien électro Laurent Garnier.

L'Institut national de l'audiovisuel (Ina), gardien permanent des archives de la radio et de la télévision, a également en charge le mythique GRM, le Groupe de recherches musicales, berceau de la musique électroacoustique créé en 1958 par Pierre Schaeffer.