La haute Couthures du Journalisme

La haute Couthures du Journalisme
2 images
La haute Couthures du Journalisme - © Tous droits réservés

Du 27 au 30 juillet aura lieu la seconde édition des Ateliers de Couthures ou Festival du Journalisme Vivant à Couthures-sur-Garonne près de Bordeaux. 

 

Au départ de ce festival particulier, l’idée était de “rassembler la plus belle rédaction du monde pendant quelques jours. Écouter, regarder, partager les échos du monde, sans filtres et sans frontières.” C’était le souhait de ses organisateurs, impliqués de près ou de loin dans les médias, amoureux de l’exactitude ou chasseur d’informations de terrain. Fin juillet l’équipe remet le couvert pour une deuxième édition au coeur du sud-ouest de la France, à Couthures-sur-Garonne, entre Bordeaux et Agen. 

 

Cette année, les Ateliers s’articulent autour de 7 thématiques éclectiques et très actuelles : Changer de vie - Le défi de l’eau - Informer à l’heure de la post-vérité - Le laboratoire allemand - La rue prend la parole - Réinventons le travail - Vivre avec les animaux.

Thématiques

La problématique “Changer de vie” sera encadrée par Mathieu Deslandes et Marie Kock et évoquera les changements de caps, la reconversion professionnelle. Aujourd’hui la carrière n’a plus la même résonance qu’il y a quelques décennies, l’important désormais est la réalisation personnelle, et cela ne passe pas forcément par l’ascension sociale. Du côté du “défi de l’eau”,  Annelies Broekman et Marc Laimé s’intéresseront à l’impact du changement climatique sur le liquide vital et interrogerons nos usages et ce qu’il faudrait améliorer. Xavier Delaporte et Pierre Haski seront les encadrants de la thématique “Informer à l’heure de la post-vérité”. Y seront évoqués les difficultés à informer au mieux à l’ère des réseaux sociaux et de l’instantanéité des flux, la perte de confiance des citoyens dans les médias et les politiques. Le “laboratoire allemand” se concentrera autour de la problématique des réfugiés, de la gestion de crise grecque et de la sortie du nucléaire. Autant de défis à relever pour le pays, centre névralgique de la machine européenne. Frédéric Lemaître et Romy Straßenburg seront les garants du laboratoire. Du côté de "La rue prend la parole", c’est Géraldine Gomez et Emmanuelle Jardonnet qui seront en charge de l’atelier. L’espace public de la rue est un peu le miroir de nos sociétés, entre violence et poésie, créativité et marginalité. Clémentine Lebon et Olivier Le Naire seront eux, les porte-parole de la réinvention du travail et de la manière dont les lois impactent la manière de travailler. Enfin, Emmanuelle Grundmann et Catherine Vincent encadreront les réflexions autour de notre rapport aux animaux et à la vie sauvage, en évolution perpétuelle dans un sens comme dans l’autre. Droits animaux, destruction d’habitat, domestication, abattage…

 

 

A l’intérieur de chacun de ces thèmes seront organisées conférences, témoignages, projections de films, expositions de photographies, jeux… Ce sont quelques 120 ateliers et autant d’intervenants qui témoigneront de leur métier de journaliste, de l’importance de garder la profession vivante pour une transmission de l’information objective et libre. C’est en fait une expérience de communication que ces Ateliers de Couthures proposent, un échange entre professionnels et non-professionnels, entre résidents démocratiques et curieux. 

 

Les Ateliers de Couthures auront lieu du 27 juillet au 30 juillet 2017 à Couthures-sur-Garonne.

Plus d’informations sur le site consacré.