Brussels Summer Festival: environ 57.000 festivaliers sur 5 jours de programmation

Brussels Summer Festival: environ 57.000 festivaliers sur 5 jours de programmation
Brussels Summer Festival: environ 57.000 festivaliers sur 5 jours de programmation - © Belga

La 18e édition du Brussels Summer Festival (BSF) se referme dimanche soir sur une fréquentation avoisinant les 57.000 festivaliers sur cinq jours, ont indiqué dimanche en fin d'après-midi les organisateurs qui précisent que le retour du beau temps pour ce dernier soir pourrait gonfler quelque peu ce nombre. La fréquentation avait atteint les 60.000 personnes en 2018. En 2017, sous l'ancienne formule à 10 jours, plus de 115.000 festivaliers avaient pris part à l'événement.

De plus, environ 3.000 personnes ont assisté au BSF off, qui a proposé pour la première fois cette année des concerts gratuits dans 34 lieux bruxellois en amont du festival. Denis Delforge, CEO de Brussels Expo, a souligné "qu'il n'y a eu aucun incident. Le BSF a de nouveau montré qu'il était un festival familial où la bonne humeur est de mise. (...) La météo était capricieuse, mais les festivaliers ont répondu présents". Les détenteurs de pass 5 jours sont venus de façon régulière. La place des Palais a accueilli de 7.000 à 8.000 personnes tous les soirs, plus particulièrement pour Booba, Kyo et Christine and the Queens.

Si elle n'a pas débordé de monde comme lors de l'édition précédente, c'est que le public était mieux réparti entre les 3 scènes. Ainsi, en marge de Kyo samedi soir, la soirée électro au Mont des Arts a attiré près de 5.000 personnes. "Le BSF a eu une programmation très éclectique cette année et c'était une volonté de notre part", explique Jeremy Callier, programmateur du BSF. "La volonté était de faire tourner les plateaux musicaux. Il n'y avait pas de journées thématiques pour cette édition, mais des thématiques par scène. Quand il y avait du hip hop sur un plateau, il y avait du rock sur l'autre ou de la chanteuse à voix."

L'édition 2020 se déroulera du 19 au 23 août, soit après le week-end du 15 août, avec la volonté d'attirer plus de monde. Le public du BSF étant d'abord bruxellois, avec 60 à 65% des achats de billets, les organisateurs souhaitent attendre les retours de vacances. "On aimerait bien attirer plus de néerlandophones et ça passe notamment par la programmation d'artistes internationaux", a précisé Jeremy Callier.