Je Sais Pas Vous, signé Patrick Leterme

Patrick Leterme
Patrick Leterme - © Ph. Buissin

Ce lundi 25 mai, il prendra l'antenne avec Caroline Veyt pour les soirées de la Finale du Concours Reine Elisabeth en TV. Et il revient également avec de nouveaux petits films pour nous expliquer la musique telle qu'il l'aime, sur la thématique des cordes, session violon oblige !

Après quatre séquences " Je Sais Pas Vous " l’année dernière où il nous a raconté la voix dans toutes ses tonalités dans le cadre du Concours Reine Elisabeth 2014 session chant, voici Patrick Leterme de retour avec une série de capsules vidéos sur les cordes.

L’idée vient de lui, mais c’est une réalisation collective : Patrick Leterme écrit et scénarise les séquences, l’illustration est faite par Etienne Duval et le graphisme est signé David Dumortier. Le plus étant les voix off en " guest ", comme Laurence Bibot, BJ Scott, et autres surprises qui nous attendent cette année.

De la vulgarisation ? Oui, mais pas que la musique classique en ait tristement besoin… Selon Patrick Leterme, les difficultés de la musique classique viennent parfois moins de la musique elle-même que des codes qui sévissent autour.

" Ça m’énerve qu’on laisse entendre que Mozart c’est difficile et pelant parce que ça a 200 ans, que ça a besoin d’être expliqué et qu’alors c’est moins pelant. Mon but n’est pas d’ " expliquer " pour que les gens " comprennent ", mais bien de partager pour que les gens sentent. "

Dans " Je Sais Pas Vous ", il nous parle de la musique qu’il aime, qu’il vit tous les jours. De la même manière qu’en radio, dans son émission " Une œuvre à l’oreille ", il ne se force pas à être léger " parce qu’il faut l’être ". L’humour vient tout seul, mais il ne court pas après.

A qui s’adressent ces capsules ?

À tout le monde. S’il doit citer une influence pour le style, Patrick Leterme cite volontiers l’esprit Canal +, en toute modestie. Court, décalé, et malgré tout, respectueux.

" Si ça part d’un amour profond de la musique, le concept peut être aussi décalé qu’on veut, il n’y aura jamais de manque de respect ".

Toutes les séquences sont écrites à la première personne, est-ce un récit autobiographique ?

Oui et non. Franchir le pas de parler en " Je ", ça crée un personnage, c’est subjectif. Il y a sans doute quelques morceaux de vrai, mais on ne sait pas vraiment lesquels. Il n’y a plus qu’à taper dans Google pour savoir si Laurence Bibot est la mère biologique ou spirituelle de Patrick Leterme.

Et quel sera le fil rouge cette année de Concours consacré au violon ?

Les Cordes. Les capsules démarrent d’une corde à l’autre, d’épisode en épisode, il y en a 6 même si le violon n’en a que 4, cherchez l’erreur ou l’astuce..

Pour revoir les capsules "Je Sais Pas Vous" sur la voix

Pour la session chant du Concours Reine Elisabeth, Patrick Leterme avait proposé quatre capsules sur les différentes tonalités de la voix : les voici.