"Voix Nouvelles", la "Star Ac" du lyrique reprend du service

Natalie Dessay, l'une des lauréates du concours "Voix Nouvelles"
Natalie Dessay, l'une des lauréates du concours "Voix Nouvelles" - © CHARLY TRIBALLEAU - AFP

Le concours Voix Nouvelles, qui avait distingué à l'origine en 1988 la soprano Natalie Dessay, lance sa 4e édition cette année, pour dénicher les pépites du chant lyrique parmi plus de 600 jeunes chanteurs, ont annoncé les organisateurs lors d'une conférence de presse mardi.

Le concours, organisé par le Centre Français de Promotion Lyrique (CFPL) et la Fondation Orange, a contribué en 30 ans à l'essor de vraies stars du lyrique: outre Natalie Dessay, le baryton Stéphane Degout (1998) et en 2002 la mezzo-soprano Karine Deshayes en sont des exemples parmi d'autres.

Cette année, la première sélection parmi 607 candidats de toute la France, y compris l'outre-mer, de Madagascar, de Belgique, de Suisse et du Canada a permis de distinguer 47 demi-finalistes. Tous ont déjà une formation solide et pour la plupart, une première expérience professionnelle.

Les sopranos constituent l'écrasante majorité des candidats (29) et comme toujours, les garçons sont plus rares: douze, dont un sopraniste (voix masculine proche de la soprano), 5 ténors, 6 barytons et... zéro basse, a déploré Raymond Duffaut, président du CFPL.

La finale le 10 février, avec l'Orchestre Colonne dirigé par Laurent Petitgirard, sera présentée par la marraine du concours Natalie Dessay à l'Opéra comique, et retransmise une semaine plus tard sur France 3, qui anime aussi une page Facebook sur le concours.

Le concert des lauréats au Théâtre des Champs Elysées est ouvert au public, le 24 septembre. Une tournée se déroulera ensuite dans tous les opéras partenaires en région (une quinzaine).

Le gagnant sera programmé en "prime time" sur France 3 pendant l'émission "Musiques en fête", en juin, à l'occasion de la Fête de la Musique.

Le Centre français de promotion lyrique ne se borne pas à l'organisation du concours: il monte aussi régulièrement des opéras rares, ou des créations mondiales confiées à de jeunes compositeurs, comme "L'ombre de Venceslao" de Copi, co-produit par 9 maisons d'opéra françaises sur une partition de l'argentin Martin Matalon, qui a drainé 15.000 spectateurs en tournée ces deux dernières années.

Le prochain projet devrait être "Un voyage dans la Lune" un "opéra-féerie" d'Offenbach, au printemps 2020, avec une tournée de 2021 à 2023.

Une 5e édition du concours Voix Nouvelles sera organisée dans la foulée, et sera élargie à toute l'Europe, espère M. Duffaut.