"Video Game Music" : quand le jeu vidéo mène à la musique classique

Aujourd’hui, la musique de jeux vidéos est enfin considérée comme un genre à part entière. Des orchestres symphoniques reprennent d’ailleurs les plus grandes oeuvres, amenant un public rajeuni dans les fiefs de la musique classique.

 

C’est au Japon qu’est né le jeu vidéo qui a changé l’approche musicale dans l'univers vidéo-ludique. Final Fantasy I est sorti en 1987 avec une enveloppe musicale signée par le talentueux compositeur Nobuo Uematsu. Au départ, il voulait faire un enregistrement classique mais il a eu pour consigne de synthétiser les sons pour créer un ensemble 8-bit (ou “chiptune”), particulièrement reconnaissable. Finalement, le compositeur ne regrette pas de s’être plié aux consignes du studio, sa composition n’a pas pris une ride et évoque directement l’univers de FFI

 

Si certaines mélodies ne sont utilisées que pour ponctuer des niveaux de jeu et deviennent entêtantes voire agaçantes, d’autres sont pensées comme de véritables oeuvres évoluant au fil de l’aventure et accompagnant le joueur. Ce sont celles-ci qui ont donné ses lettres de noblesse à la musique de jeux vidéos et qui sont jouées par des orchestres symphoniques. La majorité des épisodes de Final Fantasy ont une version orchestrale de leur bande son et sont jouées partout dans le monde. Les compositions particulièrement épiques se prêtent très bien à l’exercice. Ces concerts permettent de fusionner les univers, de dynamiser la musique classique en amenant des jeunes écouter des orchestres symphoniques mais aussi permettent à des personnes plus âgées de comprendre la jeunesse et son univers vidéo-ludique. La musique devient un pont entre les générations et permet de donner un souffle nouveau à un genre musical vieux de plusieurs siècles. 

 

Le réalisateur du reportage Michael Wende a recueilli les témoignages de plusieurs joueurs, spécialistes, musiciens et chef d’orchestre pour les interroger sur cette double évolution. Les différentes réflexions sont croisées avec les compositions de Nobuo Uematsu interprétées par le Münchner Rundfunkorchester, sous la direction de Eckehard Stier. Un joli documentaire à la fois surprenant, enrichissant et à la croisée des genres.

 

 

Regarder “Video Game Music” de Michael Wende sur le site d’Arte.