Veronic DiCaire nous laisse cent voix!

Veronic DiCaire
Veronic DiCaire - © Alexis Perdaen / C-Live © 2012

Au-delà du jeu de mots, la chanteuse/imitatrice québécoise a retourné le Palais 12 avec un show stratosphérique, à (re) voir le 15 avril à Colfontaine et le 16 avril à Liège !

L’art de l’imitation est avant tout un plaisir pour l’oreille ! Un délice auditif toujours renouvelé. Surtout quand les artistes sont d’une telle qualité ! Veronique DiCaire se glisse dans les cordes vocales des stars, mais est elle-même devenue une étoile dans sa discipline, un double talent qui expose avec une force rare la puissance du chant et le mimétisme de la copie carbone.

Car, elle est avant tout une chanteuse impressionnante, comme elle le rappelle tout sobrement en début de spectacle en interprétant, avec sa propre voix "L’amour existe encore" en hommage à René Angélil (mari et manager historique de Céline Dion), récemment disparu, et qui fut pour beaucoup dans son ascension. Cette séquence nostalgie nous ramena en enfance jusqu’au "All by myself" (re-Céline) dont l’incroyable énergie donna le ton de la tempête vocale qui allait suivre. Le Juke-Box était lancé…

Double délice

Pour nous, le plaisir de ce genre de soirée est vraiment double : d’une part, deux heures d’un "Blind test" géant qui nous challenge pour trouver les morceaux dès les premières secondes. De l’autre, un arbitre intérieur permanent jugeant de la justesse (ou non) de l’imitation proposée. Certaines sont plus réussies que d’autres, évidemment.

La palme ? Des "grandes" voix comme Lara Fabian, Adele ou Ella Fitzgerald, mais aussi des voix "minaudantes" parfaitement observées comme Vanessa Paradis ou Stéphanie de Monaco. Les quelques " ratés " (ou disons les imitations beaucoup moins réussies) ? Mylène Farmer, Norah Jones et surtout France Gall dans un "Si, Maman, si" très peu crédible, mais qui donne quand même très envie de retrouver le répertoire Berger/Gall dans le spectacle "Résiste" en avril prochain. (1) Ceci dit, elle vise dans le mille la plupart du temps de façon tout simplement incroyable, faisant de l’hallucination auditive sa marque de fabrique.

 

" Entertaineuse "

Elle y ajoute un sens aigu du divertissement dans un spectacle plein de rebondissements et parsemé de chorégraphies haut de gamme, comme cette interprétation bluffante de Christine and the Queens ou de Madonna faisant la nique à toutes ces "petites" (Britney Spears, Sia, Katty Perry,...) qui prétendent lui ravir son trône de "Reine de la pop".

Whitney Houston ressuscite sous ses traits le temps de nous rappeler les mélancoliques souvenirs de "Bodyguard" avant de terminer ce marathon musculaire sur un "I am every woman" de circonstance. Tout est dit…

On en ressort avec une énorme admiration pour ces artistes caméléons, observateurs hors pairs et interprètes polymorphes. Dans le genre, ne ratez surtout pas le prochain spectacle de Michael Gregorio, pendant masculin de la discipline, qui se produira, lui aussi, au Palais 12, le 9 décembre pour y fêter ses 10 ans de carrière !

Veronic DiCaire, elle, sera de retour chez nous, le 15 avril à Colfontaine et le 16 à Liège. A vos agendas !

François Colinet

(1) " Résiste " comédie musicale prometteuse autour des chansons de Michel Berger et France Gall le samedi 23 avril à 15h et 20h au Palais 12, Bruxelles.