USA: Cyndi Lauper et le Cirque du Soleil contre une loi anti-transgenre

La mobilisation contre une loi de l'Etat américain de Caroline du Nord jugée discriminatoire envers les personnes transgenres continue de faire des émules: la chanteuse américaine Cyndi Lauper et le Cirque du Soleil ont rejoint vendredi le rang des opposants.

Cyndi Lauper a indiqué que son concert du 4 juin à Raleigh, capitale de cet Etat du sud-est, serait accompagné d'événements de sensibilisation et qu'elle reverserait tous les bénéfices du spectacle à Equality North Carolina, une organisation militant contre la loi HB2.

Ce texte, promulgué fin mars par le gouverneur républicain Pat McCrory, impose l'utilisation des toilettes publiques correspondant à l'identité sexuelle à la naissance.

Sous la pression croissante de personnalités et d'entreprises, il en a restreint la portée mardi. Le secteur privé est libre de la respecter ou non, mais elle reste valide dans les écoles et les bâtiments administratifs.

Le rockeur Bruce Springsteen a annulé la semaine dernière un concert. Paypal a renoncé à un projet d'investissement, une centaine de dirigeants de grandes entreprises (dont Apple, Bank of America, Marriott, Starbucks, Facebook) ont écrit au gouverneur, des organisations sportives et de spectacles ont également vivement protesté.

Selon Cyndi Lauper, la pression "prend forme et c'est beau". A un boycott, elle a préféré organiser un événement en faveur de la communauté transgenre.

"La meilleure façon que je connaisse pour faire la différence, (...) c'est de venir pour ma famille, mes amis et mes fans de la communauté LGBT", lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels, a-t-elle expliqué dans un communiqué.

La chanteuse de 62 ans, connue pour ses succès dans les années 1980 comme "Girls just wanna have fun", milite depuis longtemps pour les droits des homosexuels. Elle a co-fondé le True Colors Fund (qui reprend le titre d'un de ses hits), qui aide les jeunes personnes LGBT sans abri.

De son côté, le Cirque du Soleil a annoncé vendredi l'annulation de trois spectacles qui devaient faire chacun escale plusieurs jours en Caroline du Nord entre avril et juillet.

"Le Cirque du Soleil croit fermement en la diversité et en l'égalité de chaque individu et s'oppose à toute forme de discrimination", a indiqué le groupe canadien dans un communiqué.

Des initiatives jugées discriminatoires envers la communauté LGBT ont fleuri aux Etats-Unis après la légalisation historique par la Cour suprême du mariage homosexuel en juin 2015.