#UnitedWeStream, le plus grand club virtuel lancé par les boîtes de nuit de Berlin

#UnitedWeStream, le plus grand club virtuel lancé par les clubs de Berlin
#UnitedWeStream, le plus grand club virtuel lancé par les clubs de Berlin - © Tous droits réservés

La vie nocturne et plus particulièrement en clubs, fait partie intégrante de l’identité culturelle de Berlin. Suite au confinement et à la fermeture des soirées, les organisateurs et DJs ont décidé de lancer #UnitedWeStream, le plus grand club virtuel du monde.

La fermeture des lieux culturels et de vie nocturne de la capitale allemande est sans doute le plus grand défi que la culture club de Berlin va devoir relever. Comme en Belgique, cette fermeture fait suite à une décision gouvernementale dont le but est d’empêcher la propagation du virus Covid-19. En Allemagne, le confinement est prévu, dans un premier temps, jusqu’au 20 avril. En fonction de l'évolution de la pandémie, la date de fin de confinement pourrait être repoussée. Cette décision va mettre à mal financièrement tout un secteur qui emploie plus de 9000 personnes.

#UnitedWeStream a été créé pour subvenir  aux 9000 employés et aux dizaines de milliers d’artistes qui se retrouvent soudainement sans travail et aux nombreux lieux qui ont créé l’identité de Berlin.

En moins de 5 jours, la Commission Club de Berlin est arrivée avec cette solution pour "rallumer les lumières et le son". Sur le site UnitedWeStream. Berlin ou via Arte Concert, vous pouvez à présent profiter d’un stream offert par un club différent tous les soirs, de 19 heures à minuit. Pour danser, c’est facile, il suffit de se connecter gratuitement, dans ce club virtuel, pas besoin de faire la queue pour rentrer. Le soir d’ouverture, ce mercredi, c’est le Watergate qui a ouvert le bal avec des sets de Claptone, JAMIIE, Mathew Jonson feat. XX ISIS XX, Monika Kruse et Yulia Niko, de 19 heures à minuit.

Les participants sont invités à faire des dons pour soutenir ce secteur qui est actuellement au chômage forcé. En échange, les plus généreux se verront offrir un billet de club virtuel. " Les revenus du streaming seront versés directement à un fonds de secours qui soutiendra les clubs, les organisateurs d’événements et les artistes dans le besoin ", précise la plateforme. Lors du premier stream, 8% des recettes étaient également redistribuées à la "Foundation for Civil Sea Rescue" qui s’occupe du sauvetage maritime civil en Méditerranée.

Vous savez à présent sur quel site vous brancher pour lutter contre le blues du vendredi et du samedi soir.