Un village perché de la Côte d'Azur, haut lieu de la mandoline le temps d'un festival

Affiche du 6e Festival international de Mandoline de Castellar
Affiche du 6e Festival international de Mandoline de Castellar - © ©All Rights Reserved

La mandoline est à l'honneur jusqu'au 19 juillet à Castellar, pittoresque village perché de l'arrière-pays mentonnais (Alpes-Maritimes), qui accueille pour la 6e année consécutive des musiciens internationaux participant au renouveau de cet instrument autrefois cantonné au folklore.

L'ouverture a été assurée le 16 juillet par l'Israëlien Avi Avital, premier mandoliniste à avoir signé avec le label Deutsche Grammophon et qui a joué sur toutes les grandes scènes internationales.

L'un des rares Européens à mener une carrière de concertiste, le Français Julien Martineau, présente le 17 juillet un "concert promenade" au coeur du village avec le guitariste Eric Franceries. Le duo se produira de nouveau le lendemain soir, avec un programme allant du baroque au contemporain (Vivaldi, Calace, Sprongi, Bartok, Piazzolla).

L'Italien Carlo Aonzo, qui a notamment enregistré l'intégrale des oeuvres de Paganini pour mandoline mais aussi des créations personnelles, se produira en duo avec le guitariste René Izquierdo le 18 juillet. Les parrains de l'événement, Natallia Korsak et Nikolaj Maretzki, donneront un concert de clôture dans l'église du village.

L'histoire de la mandoline, dont les origines remontent au XVe siècle, a suivi l'évolution des goûts artistiques des cours de France et d'Italie. Mais l'instrument disparaît presque totalement au début du XIXe siècle en tant qu'instrument noble pour se reconvertir dans la musique populaire italienne.

La mandoline connaît un net regain depuis quelques années, avec des compositeurs allemands écrivant dans un registre allant du néo-classicisme au contemporain, soulignent les organisateurs du festival.

Le Festival international de mandoline de Castellar est né de la rencontre de Sabine Marzé, directrice artistique et mandoliniste internationalement reconnue, avec une poignée de mélomanes séduits par les concerts qu'elle organisait dans l'église pour son maître, le Biélorusse Nikolaj Maretzki. Sabine Marzé se produira aussi en duo avec la guitariste Anne-Sophie Llorens durant l'édition 2014.

Le festival propose des concerts gratuits et des stages ouverts à tous, avec la participation ponctuelle des artistes. Le village de 1.000 habitants a entrepris d'importantes rénovations pour développer le festival.

 

AFP Relax News

Et aussi