Un film, une musique : "Bullitt", Lalo Schifrin (1968)

Bullit, de Peter Yates, est une œuvre qui fait date dans l'histoire du film noir.
Non seulement pour une fameuse séquence de poursuite en voiture entre une Dodge et une Mustang dans les rues de San Francisco, mais aussi pour le portrait singulier d'un flic, intègre, qui s'interroge sur son métier, enlisé dans la corruption.

Le film sort en 1968, offrant un de ses plus beaux rôles à l'acteur Steve McQueen. Robert Vaughn et Jacqueline Bisset lui donnent la réplique. Adaptation d'un roman de série noire, Bullitt marque une rupture du genre et ouvre la voie au renouveau du film policier, dans cette période du Nouvel Hollywood où tout se rééinvente.
La violence, l'aspect documentaire peuvent conquérir l'écran et un cinéaste anglais peut faire ses preuves en Amérique, portant un regard très "Nouvelle Vague" sur le film policier.
La musique de Lalo Schifrin, le tournage en extérieur, les cascades, la poursuite de dix minutes ponctuées seulement par le bruit des moteurs, la figure solitaire du policier et l'aspect social, sont autant d'éléments qui font de Bullitt un film culte.
A sa sortie, il remporte un succès critique, commercial et gagne l'Oscar du meilleur montage en 1969.
Ne tardons plus, Frank Bullitt vient de se faire assigner une mission. Pour la mener à bien, il ne lâchera rien.
Ça tombe bien, c'est le micro vissé à la caméra que nous le suivons...

L'émission "Travelling" sur La Première vous emmène dans l'histoire des tournages des films cultes. C'est la petite histoire des grands films qui vous est racontée par Catherine Fattebert.

Une bande originale de Lalo Schifrin

D’inspiration jazzy, la bande originale est signée par le compositeur, chef d’orchestre argentin Lalo Schifrin, célèbre pour ses musiques de films. La première plage "Bullitt (Main Title)" plante admirablement le décor : basse, guitare, ensuite les cuivres et percussions puis quelques violons… nous voilà bien dans le style de musique des polars de l’époque. Avec "Bullitt" Lalo Schifrin nous confirme son intérêt pour le jazz et ses musiciens. Parmi ceux qui ont participé à cette bande originale : Bud Shank, Bill Perkins, Jack Nimitz, Tony Terran, Bud Brisbois, Milt Bernhardt… aux cuivres, Mike Melvoin au piano, Mike Deasy, Howard Roberts… à la guitare, Ray Brown à la basse, Carol Kaye et Max Bennett à la basse électrique, Stan Levey à la batterie, Larry Bunker aux percussions.