Un concert avec les enfants défavorisés de Bruxelles organisé à Bozar en avril

Cinq écoles et deux groupes parascolaires participent au projet, soit 180 enfants entre 10 et 18 ans. Pour la deuxième année consécutive, ils seront accompagnés d'une vingtaine de musiciens de l'Orchestre National de Belgique. Les instruments représentés cette année sont le violon, le violoncelle, le oud, la trompette, les claviers et les percussions. De Brahms à Strauss, en passant par "La danse macabre" de Saint-Saëns ou "Shéhérazade" de Rimsky-Kosakov, la danse a été choisie comme thème du concert pour apporter une note positive.

"Musique en Action" est un projet culturel et social. Il vise particulièrement les enfants les plus défavorisés de Bruxelles et leur propose d'apprendre à jouer d'un instrument. "Dans le meilleur des mondes, on voudrait que tous les enfants aient accès à la pratique musicale", avance Sarah Goldfarb, porte-parole de Remua. "On sait que les enfants issus de milieux défavorisés y ont peu accès. La musique peut pourtant réconcilier ceux qui ont du mal à l'école avec l'apprentissage. Pour les enfants, être applaudis sur de grandes scènes est valorisant. Cela leur donne l'impression que Bruxelles leur ouvre les bras."


Belga