Trans musicales 2017 : la délégation belge en Bretagne

Angèle est la révélation pop de la fin d'année.
Angèle est la révélation pop de la fin d'année. - © YouTube

Le grand festival rennais accueille cette année une poignée d’artistes belges de tous horizons musicaux. Les “Trans” ça se passe du 6 au 10 décembre et les "Bars en Trans" du 7 au 9 décembre.

 

Les rencontres trans musicales de Rennes sont nées de la volonté d’une association de donner une visibilité aux talents locaux marqués au fer rouge par les années rock. C’était en 1979 et depuis, les “trans” ont bien grandi. D’une dizaine de groupes foulant la scène de la Cité à sa première édition, c’est aujourd’hui près de 90 artistes qui se produiront sur les différentes scènes, du Parc Expo en passant par l’Etage et l’Ubu… Sans compter ceux qui défileront aux Bars en Trans, l’évènement parallèle qui se joue dans les cafés de la capitale bretonne. Avec les Trans et les Bars en Trans, l’accent est mis sur la découverte et au fil des ans, beaucoup de groupes, chanteur-euse-s, musicien-ne-s s’y sont révélés ou ont joué pour la première fois dans l’hexagone dont notre fierté nationale, Stromae mais aussi des monuments comme Daft Punk, Justice, Björk… Le tout grâce à une équipe qui a du nez et qui fait évoluer sa programmation en même temps que les tendances. 

 

Cette année 2017 côté belge s’annonce éclectique puisque Angèle, Cocaine Piss, DC Salas, Phoenician Drive, Témé Tan et The Experimental Tropic Blues Band seront présents aux Trans.

The Experimental Tropic Blues Band

Le 7 décembre à 19h30 au Ty Anna (19 Place Sainte-Anne à Rennes) 

C’est un groupe qui dure que ce trio liégeois qui sent bon le rock expérimental, le blues et le punk. Formé en 1999 dans la cité ardente, The Experimental Tropic Blues Band est aujourd’hui fier d’une belle réputation en Belgique, enchainant les performances depuis près de deux décennies. Le réalisateur Jérôme Vandewattyne leur même a consacré un film cette année, “Spit’n’split”, un hommage au plat pays, une expérience complète sonore et visuelle.

 

Angèle

Le 7 décembre à 20h à La Place (7 Place du Champ Jacquet à Rennes) 

Aux côtés de Témé Tan et Bo Bun Fever

La chanteuse Angèle n’est pas seulement la soeur du rappeur bruxellois Roméo Elvis, c’est aussi la révélation pop de la fin d’année. Elle s’est fait connaître grâce au très beau duo “J’ai Vu” avec son frère et a depuis sorti son premier single “La Loi de Murphy”. Avant ça, on avait aussi écouté avec plaisir sa très belle reprise de “Bruxelles” de Dick Annegarn où elle pose habilement sa douce voix mélodique entre pop solaire et r’n’b.

 

Témé Tan

Le 7 décembre à 20h à La Place (7 Place du Champ Jacquet à Rennes) 

Aux côtés d’Angèle et Bo Bun Fever

Régulièrement invité du Botanique à Bruxelles, Témé Tan a écumé les scènes européennes depuis deux ans. Tanguy Haesevoets de son nom de ville a grandi entre Bruxelles et Kinshasa et sa musique s’en ressent. Il allie le groove et le zouk de ses racines sur fond d’électro dans un mélange entêtant. Témé Tan est un représentant de la vague afro-pop, qui fait la synthèse entre deux continents en y ajoutant du sentiment, beaucoup de sentiment. 

 

Phoenician Drive

Le 8 décembre à 20h au Mondo Bizarro (264 Avenue Général Patton à Rennes)

Aux côtés de L’Effondras et Le Réveil des Tropiques

Créé en 2015 par Diego Moscoso, Phoenician Drive mélange le groove oriental et le rock psychédélique pour une expérience captivante. Le groupe propose une musique entre le krautrock, le rock psyché des années 60 avec des airs de rock turc. Le premier EP de Phoenician Drive, Two Coins est sorti cette année, mixé par le très talentueux Débruit.

 

Cocaine Piss

Le 8 décembre à 20h30 au Bar’Hic (24 Place des Lices à Rennes)

Aux côtés d’Electric Retro Spectrum

Liège est le terreau belge du punk et de l'underground, la preuve encore avec ce quatuor repéré par le producteur Steve Albini (The Pixies, Nirvana, PJ Harvey) formé en 2013 et habitué de Dour. Aurélie Poppins, Mathias Estelles Y Carion, Yannick Tones et Julien Diels expédient sur scène un punk musclé dans des shows courts et souvent inoubliables.

DC Salas

Le 9 décembre à 19h au Chantier (18 Carrefour Jouault à Rennes)

Aux côtés d’Apollo Noir

C’est encore une révélation belge mais ici du côté de l’électronique. DC Salas a véritablement explosé cette année avec la sortie en juin dernier de son premier album The Unspoken. Le producteur bruxellois qui a fondé le label Biologic Records propose une musique entêtante, lancinante et métallique.

 

Informations pratiques

Les 39e Rencontres Transmusicales de Rennes 2017 

Du 6 au 10 décembre

 

Les Bars en Trans

Les 7, 8 et 9 décembre