"The Young Gods", les dieux du rock suisses retrouvent l'alchimie avec leur nouvel album

The Young Gods retrouvent l'alchimie
2 images
The Young Gods retrouvent l'alchimie - © Mehdi Benkler

Après deux singles "Figure sans nom" et "Tear Up The Red Sky" dévoilés à la fin 2018, les Suisses de The Young Gods reviennent avec leur album "Data Mirage Tangram" (Two Gentlemen) en février.

 

Huit ans après leur dernier album studio "Everybody Knows", le trio a décidé d’écrire un nouveau chapitre à son histoire. Malgré le départ d’Al Comet, The Young Gods a retrouvé le chemin des cieux musicaux grâce au retour de Cesare Pizzi. Pour fêter les 30 années d’existence du groupe, Franz Treichler, Bernard Trontin et leur comparse se sont prêtés au jeu du laboratoire ouvert le temps d’un festival, le Cully Jazz. Une résidence en public particulièrement prolifique puisqu’elle a fait éclore l’ébauche des sept morceaux du nouvel album. Après un travail d’affinage qui dura quelques années, le groupe suisse présente le fruit de son travail collectif avec une joie non-dissimulée.

 

L’album né de cette réflexion est un mélange d’influences et d’horizons. Chaque membre y est allé de son ingrédient et son envie même si l’objet semble avoir été pensé dans son ensemble et c’est là que le groupe suisse fait la différence. L’atmosphère musicale est d’abord inquiétante et onduleuse, comme une menace approchante. La guitare est remise au centre de la rythmique lancinante et participe à faire monter la tension. Tension qui explose pour retomber et retrouver l'ataraxie finale. "Data Mirage Tangram" est un album plein de sensations. Du bon rock progressif sur fond d’expérimentations qui atteste de la renaissance des "dieux" suisses qui n’oublient pas pour autant leurs classiques.

 

"Data Mirage Tangram" de The Young Gods

Sorti le 22 février 2019
Chez Two Gentlemen (distribution belge par PIAS)

 

The Young Gods se produira à l’Orangerie du Botanique le 24 mars prochain (l’évènement sur Facebook).