Streaming musical : la gratuité, clé du succès

Proposer un service gratuit reste le meilleur moyen d'attirer de nouveaux abonnés premium
Proposer un service gratuit reste le meilleur moyen d'attirer de nouveaux abonnés premium - © ©Denys Prykhodov/shutterstock.com

En constante compétition, les services de streaming musical comprennent peu à peu que la meilleure façon d'inciter les consommateurs à souscrire à un abonnement premium reste de mettre à leur disposition un service supplémentaire gratuit.

Mercredi, Google a annoncé que les abonnés Google Play Music pourraient désormais stocker gratuitement 50.000 morceaux dans le cloud et accéder à cette audiothèque via un smartphone, une tablette ou un ordinateur de bureau connecté à Internet.

L’offre s’avère intéressante en partie parce qu’elle reconnait que la génération de consommateurs ayant connu la période précédant celle du numérique dispose d’une collection de disques qu’elle aime réécouter – et qu'il faut donc proposer des services de streaming et de téléchargement plus attractifs – mais aussi parce que les clients d’Apple peuvent actuellement stocker 25.000 titres sur iCloud mais qu'ils doivent pour cela débourser 24,99$ par an.

C’est pourquoi Apple propose à ces mêmes clients (aux États-Unis et en Australie pour le moment) un accès sans publicité à iTunes Radio, sans frais supplémentaires.

Mais aucune des deux entreprises n’arrive à la cheville de Spotify, qui se targue aujourd’hui de recenser 15 millions d’abonnements payants. Il y a un an, ce chiffre s’élevait à 12 millions. L'augmentation, selon Brian Benedik, vice-président en charge de la publicité pour l’Amérique du Nord, est due au fait que l’entreprise offre gratuitement une partie de ses services, sur les appareils mobiles comme sur les desktops.

Au sommet Venture Beat Mobile cette semaine, il a révélé qu'avant cette offre gratuite mobile, 90% des utilisateurs jouissaient de Spotify via un desktop, alors qu'aujourd’hui 50% des utilisateurs internationaux sont sur mobiles.

"Le premium va de pair avec la gratuité. On ne compte plus ceux qui ont échoué ces 10 dernières années en ne proposant que du premium", martèle Benedik.

Proposer un accès gratuit reste donc le meilleur moyen de convaincre de la valeur d’une version premium : "Plus on teste le service gratuit de Spotify, plus on a de chance de passer au premium", conclut Benedik.

 

AFP Relax News