Soundbreaking : et le son fut

Soundbreaking : et le son fut
Soundbreaking : et le son fut - © Tous droits réservés

Soundbreaking retrace l'évolution des procédés d'enregistrement de la musique. 

 

Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que l'enregistrement sonore est rendu possible grâce à des systèmes mécaniques, puis électriques, magnétiques, pour en arriver à ce que l'on connaît aujourd'hui : le numérique. C'est sur cette évolution qui a radicalement changé l'approche de l'artiste à sa musique qu'Arte se penche dans sa série "Soundbreaking". Avant l'enregistrement, il n'y avait que le live pour qu'un groupe fasse ses preuves. Désormais, lors des enregistrements studio, il y a le droit à plusieurs prises mais cela entraîne aussi un perfectionnisme plus poussé chez le musicien. 

 

Elton John, Catherine Ringer, Christina Aguilera, Tony Visconti parle de ces nouvelles technologies d'enregistrement, de comment elles ont changé la façon de faire de la musique, de l'importance du producteur. Six épisodes d'une petite heure pour retracer l'évolution de la technologie dans la vie d'un artiste musicale, une histoire passionnante réalisée par Christine Le Goff.

Soundbreaking sur Arte, le premier épisode consacré à l'électricité ci-dessous :