Sonny Rollins, le colosse survivant célèbre ses 90 ans

A 90 ans, Sonny Rollins est une page toujours vivante du jazz international. Son dernier album "Holding the Stage - Road Shows, vol. 4" est sorti en 2016. Né à New York le 7 septembre, il a grandi à Harlem, non loin de l’Apollo Theater qui a révélé bons nombres d’artistes. 

Amateur de Coleman Hawkins et de Charlie Parker, Sonny Rollins côtoie le pianiste Kenny Drew et le saxophoniste Jackie McLean avant d’enregistrer avec le tromboniste J.J. Johnson et le chanteur Babs Gonzales en 1949. Premier fan de Rollins, Miles Davis ne tardera pas à le prendre sous son aile et enregistre plusieurs albums avec lui. Au milieu des années 1950, Rollins intègre la formation de Thelonious Monk, Max Roach et Clifford Brown. C’est à cette époque qu’il reçoit le surnom de "Newk" pour sa ressemblance avec Don Newcombe, star du baseball. Sonny Rollins revient sur sa rencontre avec Miles Davis.

Le colosse !

C’est en 1956 que Rollins commence à enregistrer sous son propre nom. Explorant le calypso, innovateur dans ses improvisations, il était à l’époque considéré comme le saxophoniste ténor le plus talentueux et le plus novateur du jazz. La même année, il enregistre l’album "Saxophone Colossus" en compagnie de Tommy Flanagan au piano, Doug Watkins à la contrebasse et Max Roach à la batterie. Cet album restera une pièce maîtresse de sa carrière et un excellent échauffement avant de jouer la même année avec un autre colosse, John Coltrane sur "Tenor Madness".

Sentant que le succès risquait de perturber sa vie, Sonny Rollins a la sagesse de faire un pas de côté évitant les divers pièges dans lesquels sont tombés nombreux de ses amis musiciens, trop tôt disparus. De retour au début des années 1960, il joue avec Don Cherry, Coleman Hawkins, Paul Bley… Il signe la musique du film "Alfie" en 1966 et fera l’objet d’un documentaire "Saxophone Colossus" de Robert Mugge.