Shirly Laub : musicienne multi-facettes

Shirly Laub
3 images
Shirly Laub - © RTBF

C’est lors de la première saison des Jeunes Solistes que Shirly Laub prend pour la première fois la lumière. En 1985, elle n’a que 11 ans mais se fait déjà remarquer par son talent de violoniste. Elle passera par le Royal Philharmonic de Londres avant de revenir en Belgique, où elle est aujourd’hui professeure au Conservatoire de Bruxelles et consultante pour Musiq’3.

 

Retrouvez son portrait dans le 4e volet de l’émission "Jeunes solistes, grands destins", ce soir à 21h10 sur la Trois ou sur le livestream.

La radio et le Festival Musiq’3

En sa qualité de violoniste, Shirly Laub est consultante à Musiq’3 pendant le Concours Reine Elisabeth. Elle est passée " de l’autre côté de la barrière " tout en restant dans le monde de la musique. Elle porte un regard très tendre sur les jeunes qui participent au Reine Elisabeth.

 

 

Shirly Laub est très impliquée dans l’orchestre du Festival Musiq’3. Laub et les étudiants sélectionnés sont réunis à la fin de l’année, à la recherche d’une émulation orchestrale.

 

 

Le Festival Musiq’3 cherche à faire découvrir la musique classique, sans aucun élitisme. C’est un festival familial qui propose des découvertes.

 

 

Le Festival Musiq’3 fini, il est temps de repartir dans les studios. Shirly Laub est en enregistrement avec son Trio Fenix. La violoniste est une grande adepte de la musique de chambre.

 

Réflexions musicales

La vie de musicien, c’est de la création, de l’étude, une introspection. Mais à un moment, il faut se confronter au monde réel et s’adapter à lui.

 

 

Interpréter une œuvre, c’est être conduit par son instinct. C’est un miroir par rapport à ce que l’on ressent d’une musique, le musicien existe ainsi par son interprétation unique.

 

 

Les musiciens étant d’un perfectionnisme très fort, il est souvent très difficile d’avancer dans les enregistrements de disque, de laisser un mouvement pour un autre. L’ingénieur du son a de fait une grande importance.

 

Oxalys et la musique de chambre

La musique de chambre, c’est ce qui fait vibrer Shirly, c’est pour elle la meilleure manière de rentrer dans la musique.

 

 

Au sein du Conservatoire, Shirly Laub s’est retrouvée à jouer avec ses amis : Frédéric d’Ursel (violon), Elisabeth Smalt (alto), Martijn Vink (violoncelle), Amy Norrington (violoncelle), Koenraad Hofman (contrebasse), Toon Frett (flûte), Nathalie Lefèvre (clarinette), Annie Lavoisier (harpe). Ils forment aujourd’hui Oxalys, un ensemble de musique de chambre. Ils ont une entente musicale mais avant tout amicale.

 

Shirly Laub professeure

Comme beaucoup de musiciens, Shirly Laub est devenue professeure. C’est pour elle quelque chose qui est venu naturellement, la musique s’inscrivant dans la tradition orale.

 

 

Les professeurs sont particulièrement importants pour le développement artistique d’un musicien. La violoniste parle ici de son mentor Philippe Hirschhorn et les valeurs qu’il lui a inculquées.