Roger Waters, qui avait choqué des spectateurs juifs à Werchter, réagit sur Facebook

Roger Waters
Roger Waters - © HENNY RAY ABRAMS - IMAGEGLOBE

Roger Waters, guitariste des Pink Floyd, a publié une lettre ouverte sur sa page Facebook, en réponse aux critiques émises par des membres de la communauté juive au lendemain du concert donné par l'artiste à Werchter le 20 juillet dernier. Roger Waters y avait utilisé certains symboles qui avaient choqué des spectateurs de "The Wall Live". Le musicien se défend en affirmant que son propos était de critiquer l'Etat d'Israël mais ne se voulait pas antisémite.

La présence sur scène à Werchter d'un cochon gonflable sur lequel était projeté une étoile de David avait notamment suscité l'émoi. Le rabbin Abraham Cooper, du Centre Simon Wiesenthal, a accusé Roger Waters de haine envers les juifs. Des critiques avaient aussi fusé sur le site internet de Joods Actueel.

Le guitariste se défend via son compte Facebook. Il cite notamment une organisation juive qui -contrairement à ce qui s'est passé à un précédent concert- n'aurait désormais "rien à redire" à l'emploi fait par l'artiste de l'étoile de David. "Je tiens aussi à souligner que lors du concert, je montre aussi le signe de la croix, l'étoile et un croissant de lune, un marteau et une faucille, le logo de Shell, de Mercedes et de McDonald's et le sigle du dollar", affirme Roger Waters, qui assure avoir beaucoup d'amis juifs et avoir perdu son père lors de la guerre contre les nazis.

"Que cela plaise ou non", poursuit-il, "l'étoile de David symbolise Israël et sa politique. Toute forme de protestation non violente contre cette dernière est légale. Protester pacifiquement contre la politique raciste intérieure et étrangère menée par l'Etat d'Israël n'est pas un acte antisémite."

Roger Waters conclut en précisant que le cochon gonflable est présent dans le spectacle depuis 2010 et qu'il symbolise le mal en général.


Belga