Puissant et jouissif : Puggy au sommet à Forest!

Puggy
2 images
Puggy - © copyright : Kmeron

Pour remercier leurs nombreux fans, les trois belges d’adoption ont offert une très belle prestation dans la grande salle bruxelloise avant de se lancer dans un "tour des clubs" à travers la Belgique.

23 février 2013 : Puggy lance officiellement sa nouvelle tournée. Dans une Ancienne Belgique bondée, avant même l'arrivée de leur troisième album dont la sortie sera retardée de quelques semaines, on a la confirmation que ces trois-là iront très loin. Mais on n'imagine pas que 364 jours plus tard, ils rempliront Forest National au point de rendre les agents de sécurité nerveux, tellement la foule est immense.

Car, il y en a du monde en ce 22 février 2014 : dans la fosse et sur tous les sièges (même ceux du balcon de côté), cela faisait longtemps que l'on n'avait plus senti une telle effervescence dans cette arène.

 

Un show hyper pro

 

Dès les premiers coups de projecteurs dans la foule, on est ébahi par l'intensité du moment. Percé par les spots lumineux, le public est bouillant. La voix de Matthew transperce l'attente de ces milliers de bras avec une telle force que les gens autour de nous se lancent des regards contenant une seule exclamation "Quelle voix !". À cet instant, on pense à toutes ces discussions stériles sur la qualité du son de la salle forestoise : Puggy prouvera pendant plus de deux heures qu'avec un bon ingénieur, sonoriser à la bonne dose ce vaisseau de béton n'est pas mission impossible.

 

On a déjà écrit combien ces gaillards maîtrisent leurs instruments. Et comme ils ont l'excellente idée d'installer deux grands écrans, on en profite à fond! Guitare, basse et batterie, ils s'éclatent, prolongent leurs morceaux, haranguent le public. Pour l'ensemble de la tournée, Matthew, Romain et Ziggy s'offrent les services de John Janssens au clavier, un ami de longue date.

 

L'ensemble fait vraiment forte impression. Écrans, joli light show, son prenant aux tripes, tout cela fait très pro et montre tout le chemin parcouru en trois albums seulement. Ce concert est un point d'orgue bien maîtrisé d'une année sur les routes où ils avaient déjà, mine de rien, rempli quatre fois l'AB et parcouru le pays dans tous les sens à l'occasion de nombreux festivals.

 

Penser aux plus vieux fans

 

Si le nombre de fans de Puggy a grossi au point de devoir pousser les murs de Forest National, c'est évidemment parce que leur dernier album "To win the world" a été un énorme succès chez nous. Normal donc qu'il compose l'ossature de ce show événement. On a adoré l'énergie de "Someone makes no sound" (notre chouchou de l'album) ou de "Love that feeling" sans oublier l’efficacité des singles "To win the World" et "Last day on earth (Something small)", mais on ne peut s’empêcher de préférer leurs premières compositions. Si "Burned" (et son solo de guitare hispanisant) arrive en milieu de programme et surprend une bonne partie du public qui ne l'a visiblement jamais entendu, il faudra attendre un chouette medley en rappel pour entendre des petits bouts de "The luckiest crime" et "Insane" que l'on chante avec bonheur.

 

Parmi quelques chouettes morceaux du deuxième album ("Something that you might like", "Teaser"...) ils auront encore le bon goût de nous jouer "Dubois" qui ouvre leur premier disque.

Un duo très rock avec DAAN sur "Should I stay or should I go" des Clash sert de cerise sur le gâteau d'une soirée dont l'excellente énergie nous portera pour le reste du week-end...

 

François Colinet

 

Puggy entame le 13 mars à Chaudfontaine une tournée belges de lieux beaucoup plus intimistes. Toutes les dates en Wallonie sont complètes.

 

Il reste quelques places pour Leuven le 14, Anvers le 27 et Gand le 30 mars.

 

Puggy "To win the world" (Mercury / Universal)

Et aussi