Plus de clarté sur l'avenir des orchestres nationaux dès cet été

Le rapport, à remettre pour fin juin 2015, a été confié à Jean-Marie Blanchard. Cet ancien directeur du Grand Théâtre de Genève travaillera en collaboration avec Peter De Caluwé, le directeur général de la Monnaie, et Albert Wastiaux, l'intendant de l'Orchestre National. "La mission consiste à établir un état des lieux des deux orchestres et à fixer toute possibilité de synergie visant à utiliser au mieux toutes les ressources disponibles pour atteindre un haut degré de qualité", indique le communiqué du cabinet ministériel. Alors que d'aucuns craignent une fusion des deux orchestres, Didier Reynders a fait savoir qu'il ne désirait pas aller jusque là mais il plaide en revanche pour davantage de collaborations. Si l'effort demandé aux institutions culturelles fédérales a finalement été réduit de moitié, la Monnaie doit tout de même réaliser 1,4 million d'euros d'économies en 2015 et l'Orchestre National un peu moins de 400.000 euros.


Belga