Plus de 200 artistes à l'inauguration de l'Espace Culturel d'Harscamp à Namur

Plus de 200 artistes à l'inauguration de l'Espace Culturel d'Harscamp à Namur
Plus de 200 artistes à l'inauguration de l'Espace Culturel d'Harscamp à Namur - © Tous droits réservés

Un concert rassemblant plus de 200 artistes et des journées portes ouvertes seront organisés les 17 et 18 février prochain à l'occasion de l'inauguration de l'Espace Culturel d'Harscamp à Namur, récemment rénové après dix mois de travaux. Une soirée musicale est prévue le vendredi tandis qu'une journée "par et pour le public", ponctuée de visites guidées et de spectacles multi-artistiques, se déroulera le samedi.

La soirée de vendredi, accessible uniquement sur réservation payante, sera organisée autour d'un concert rassemblant une série d'artistes vocaux namurois. "L'idée, c'est que les spectateurs découvrent le potentiel vocal namurois, mais que les artistes aient aussi l'envie de louer ce lieu pour s'y produire dans le futur", a indiqué le président du CPAS de Namur, Phillippe Noël. Parmi les artistes présents: la soprane Madeleine Colaux, le baryton Kamil Ben Hsain Lachirin, l'ensemble vocal féminin "Nota Tinta", "La Kyrielle", "Kava Kava", "Around 40.2" ainsi que Guy Van Waas et les Agréments accompagnés de trois solistes. Au total, environ 200 musiciens et chanteurs seront présents, laissant le spectacle ouvert à 355 personnes.

Le samedi vise un public beaucoup plus large puisque l'Espace sera accessible gratuitement durant toute la journée. Un appel à talents a été lancé fin janvier afin d'offrir au public une expérience multi-artistique, "polyvalente et éclectique". En quelques jours, le CPAS a déjà récolté près de trente projets en tous genres (exposition, chant, musique, photo, etc.) et une dizaine seront retenus sur la base de la créativité et de la diversité. Enfin, trois visites guidées seront organisées le samedi avec des angles différents, dont l'histoire et l'architecture.

L'Espace a déjà subi quelques travaux urgents, dont une partie de la toiture, et la mise en place du chauffage au sol. Deux millions d'euros seront encore injectés dans des travaux couvrant l'éclairage intérieur, l'entièreté du toit ainsi que l'orgue et les murs dans les dix prochaines années.


Belga