Plus d'un million de morceaux de musique sortent tous les mois

Pas facile de se faire une place dans l’industrie musicale. La concurrence est si rude que le distributeur de musique indépendant DistroKid a annoncé ajouter plus de 35.000 nouveaux morceaux sur sa plateforme par jour. Soit plus d’un million chaque mois.

A titre de comparaison, Spotify a révélé en février que plus de 60.000 nouveaux titres rejoignent quotidiennement son catalogue. A ce rythme, près de 22 millions de morceaux seront hébergés sur la plateforme du numéro un mondial du streaming d’ici fin 2021. Et ce chiffre n’arrête pas d’augmenter. Le fondateur du groupe suédois, Daniel Ek, avait déclaré en 2019 que près de 40.000 chansons étaient ajoutées chaque jour sur Spotify.

Le géant de l’industrie musicale n’est pas le seul à avoir accéléré sa croissance ces dernières années. DistroKid estime dorénavant qu’il distribue "30 à 40% de toute la nouvelle musique dans le monde" et que son catalogue contient près de 20 millions de titres, portés par plus de 2 millions d’artistes. Il y a deux ans, la société américaine ne comptait que 250.000 artistes dans ses rangs, selon le site spécialisé Music Ally.

Une grande partie d’entre eux sont des indépendants. A l’heure où la rémunération des artistes par les services de streaming fait débat, ils sont de plus en plus nombreux à tenter leur chance seuls en se tournant vers des distributeurs comme EmuBands et Distrokid. L’avantage de cette démarche ? Garder le contrôle de sa carrière en conservant tous les droits associés à sa musique et tous les revenus qui en découlent. Force est de constater que ce modèle plaît : les artistes indépendants ont sorti 9,5 millions de morceaux l’année dernière. Les grands labels n’en ont sorti que 1,2 million, d’après le Financial Times.

L’âge d’or des artistes indépendants ?

2 images
Qu'écouter devant l'immensité de la production musicale ? © Thomas Winz - Getty Images

Bien qu’ils ne bénéficient pas de la force de frappe promotionnelle des majors du disque, les musiciens-entrepreneurs représentent dorénavant une part de marché non négligeable. Le cabinet MIDiA Research estime qu’ils ont généré près de 1,2 milliard de dollars en 2020, contre 873 millions de dollars l’année précédente. Une tendance qui ne fera que s’accentuer au cours des prochaines années, selon Mark Mulligan. "La popularité croissante des artistes indépendants reflète l’évolution claire et prononcée du marché vers cette nouvelle génération d’artistes émergents", affirme-t-il. "Le secteur de la musique enregistrée est en train de changer, et il évolue rapidement".

Ces chiffres suscitent la convoitise d’un grand nombre de maisons de disque, qui multiplient les initiatives pour s’attirer les faveurs de ceux qui se passent de plus en plus de leurs services. Si Universal Music Group et Warner Music Group ont lancé leur propre distributeur numérique, Distrokid a, quant à lui, lancé en janvier un service de mise en relation entre artistes indépendants et labels désireux d’accroître leur écurie de talents.

Upstream est plus puissant qu’un simple service de mise en relation. Notre objectif est de donner aux artistes un pouvoir sur les maisons de disques – pour les aider à obtenir des conditions plus avantageuses et plus favorables aux artistes que celles auxquelles ils auraient pu prétendre autrement.

A expliqué la société. De quoi encourager les artistes à sortir de plus en plus de morceaux.