"Parrot", un nouveau titre politiquement engagé pour l'auteur-compositeur belge Nicolas Michaux

L'auteur-compositeur Nicolas Michaux (ex Été 67) sort aujourd'hui "Parrot", un nouveau morceau politique, acerbe et entraînant qui annonce la sortie de son prochain album, qu'on attend avec impatience.

Après deux premiers singles "Harvesters" et "Nos retrouvailles", extraits de son nouvel album "Amour Colère" à paraître le 25 septembre prochain, Nicolas Michaux dévoile aujourd’hui son nouveau clip "Parrot".

La beauté de la musique de Nicolas Michaux, réside dans le fait que tous ses enregistrements sont "faits-maison", ce qui lui donne une petite sonorité "documentaire". "La musique est quelque chose qui se passe, pas quelque chose que l’on fait" dit-il d'ailleurs quand on lui parle de son processus créatif. 

Listen to the words that the parrot says and try to repeat.

Le titre "Parrot" est beaucoup plus piquant et mordant que ce que Nicolas Michaux a l'habitude de nous offrir. Il s'agit ici d'une chanson avec un message politique engagé et fort. "C’est une attaque frontale faite à la part conformiste et veule chez chacun d’entre nous" explique l'auteur-compositeur. "Parrot" est très convaincant dès la première écoute: il est mordant, entraînant et on adore la ligne de basse terriblement groovy, non sans rappeler "Once in a Lifetime" des Talking Heads.

On apprécie également le travail réalisé sur le clip qui accompagne le morceau. Réalisé par Yoann Stehr, il est composé d'images d'actualités trouvées sur Internet et mises en boucle sur le rythme de la musique. "La vidéo dépeint un monde à la dérive où les figures dominantes (chefs d'État, milliardaires, policiers violents...) se révèlent dans toute leur folie destructrice et leur agressivité. Face à eux, un peuple d'espoir (Gilets jaunes, BLM, féministes, écologistes, etc.) se lève pour faire tomber les statues de l'ancien monde et sauver ce qui peut encore l’être.

Rendez-vous le 25 septembre pour la sortie de l'album "Amour Colère" qui promet d'être une petite pépite.