Neuvième refus de libération pour l'assassin de John Lennon

Neuvième refus de libération pour l'assassin de John Lennon
Neuvième refus de libération pour l'assassin de John Lennon - © HO - AFP

Mark David Chapman, le meurtrier de l'ancien Beatle John Lennon, s'est vu refuser une neuvième demande de libération, a-t-on appris lundi des autorités pénitentiaires de l'Etat de New York. "Je peux confirmer que sa demande a été refusée", a indiqué une porte-parole jointe par l'AFP. Elle a ajouté qu'elle n'avait aucun autre détail sur la décision de la commission des libérations conditionnelles.

Mark Chapman, 61 ans, avait été condamné en 1981 à une peine pouvant aller de 20 ans de réclusion à la perpétuité. Il était devenu libérable en décembre 2000 et il a, depuis, demandé en vain tous les deux ans sa libération.

Il avait tué John Lennon au pied de son immeuble new-yorkais le 8 décembre 1980. Il avait tiré à cinq reprises contre le chanteur alors que celui-ci rentrait chez lui avec sa femme Yoko Ono vers 22h50 dans son immeuble du Dakota, en bordure de Central Park. Lennon avait été déclaré mort à l'hôpital à 23h15.

L'assassin de Lennon est détenu à la prison de haute sécurité de Wende, à Alden, dans l'Etat de New York. Il y a deux ans, la commission des libérations conditionnelles avait estimé que sa libération "serait incompatible avec le bien-être de la société".

L'examen de ce qui sera sa dixième demande de libération est déjà programmé pour août 2018 par les autorités pénitentiaires.


Belga