"Mythes et légendes" pour la saison 2016-2017 de l'Orchestre Philharmonique de Liège

L'Orchestre Philharmonique Royal de Liège (OPRL) a présenté sa saison 2016-2017 mardi à Liège. "Mythes et légendes" en est la thématique, avec une volonté affichée "d'ouvrir aux découvertes".

Sous la conduite de son directeur général, Daniel Weissmann, et de son directeur musical, Christian Arming, l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège s'est inspiré de la thématique des mythes et légendes séculaires pour définir le contenu de la prochaine saison. Salomé, Barbe-Bleue, Merlin l'enchanteur ou encore les légendes du Nord de Sibelius feront partie du programme.

Pour l'OPRL, chaque saison est l'occasion d'apporter un souffle nouveau. "Il y aura de nouvelles têtes parmi les chefs d'orchestre et les solistes", indique Daniel Weissmann.

L'OPRL renouvelle également ses formules. Ainsi, la saison 2016-2017 sera l'occasion de découvrir des séries de concerts conçues par les musiciens. Avec "Musique à midi" (les mercredis à 12h30) et "Happy Hour! " (les mardis à 19h), l'initiative musicale reviendra directement aux instrumentistes de l'orchestre.

L'événement phare reste le festival, du 2 au 5 février 2017. Cette édition, dénommée "Exils", fera voyager le public dans les valises de l'exil forcé des grands musiciens qui ont subi au XXe siècle les interdictions des censeurs de la culture, affronté les grandes migrations, succombé ou échappé à la barbarie du nazisme.

"Programmer un tel festival n'est pas simple", évoque Christian Arming. "La première difficulté est que beaucoup de ces musiques sont assez sombres, sérieuses, ... Ensuite, elles sont plutôt rares. Il a fallu trouver un équilibre avec cette matière musicale, je pense que nous y sommes parvenus." La Cité Miroir, la Salle académique de l'Université et le Théâtre de Liège accueilleront également un pan de la programmation.

En parallèle, l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège a décidé de renouveler sa communication. Logo, charte graphique et un nouveau site internet (en construction) ont fait l'objet d'une réflexion.

"Plus que jamais, en 2016-2017, notre orchestre sera un véritable centre de ressources pour tous les publics et toutes les générations", affirme Daniel Weissmann.


Belga