Musique: l'offre légale augmente sur internet, mais les ventes globales baissent de 7%

Les ventes de musique en ligne augmentent d'année en année en Belgique comme dans le reste du monde, mais elles sont encore loin de compenser les baisses de revenus sur le marché physique, selon des chiffres communiqués jeudi par la Belgian Entertainment Association.

Globalement, les ventes mondiales de musique ont baissé de 7% en 2009. Le marché de la musique numérique ne cesse de croître, enregistrant une hausse de 9%, selon le rapport annuel "Recording Industry in Numbers" de la Fédération professionnelle internationale des Producteurs de Musique. L'offre de musique en ligne a augmenté de façon exponentielle pour atteindre 12 millions de titres proposés par 400 services légaux de musique dans le monde entier.

La Belgique occupe la 24e place dans les ventes de musique en ligne, derrière des pays où des règles existent pour stimuler le marché du divertissement numérique tout en décourageant, dans le même temps, l'offre illégale de films, jeux et musiques. "L'offre légale dans les magasins ou sur internet peut être aussi large et diversifiée que possible, cela reste tout de même toujours aussi difficile de contrecarrer l'offre illégale, souvent gratuite", précise Olivier Maeterlinck, directeur général de la BEA.

L'association belge des professionnels du secteur invite les partis politiques "à montrer leur engagement quant à la volonté de s'y mettre sérieusement afin que des modèles économiques légaux innovateurs puissent avoir une vraie chance".

Belga