Michel Fugain chante comme s'il devait mourir demain…

Michel Fugain chante comme s'il devait mourir demain…
Michel Fugain chante comme s'il devait mourir demain… - © Youri Zakovitch

Entouré de 11 musiciens de haut vol, le chanteur français a pris le public du Cirque Royal par la main à travers 40 ans de chansons, et de solidarité. Un grand moment!

Même s'il prétend avec malice que "si, après 50 ans, tu te réveilles un matin sans avoir mal quelque part, c’est que tu es mort!", Michel Fugain porte superbement son grand âge!

Avec l’orchestre "Pluribus", il trouve la formule parfaite pour faire revivre les perles de son répertoire. Percussions, cuivres, violon, chœurs, le groupe est à la fois original et festif. L’alchimie est impeccable!

Le pouvoir des fleurs

Et surtout, il ramène ainsi à nos oreilles les délicieuses humeurs des années hippies, des utopies et de l’imagination au pouvoir. On prend un plaisir fou à chanter "Fais comme l’oiseau", "Bravo Monsieur le monde" ou "La fête" à l’heure de l’angoisse permanente et du repli sur soi. Loin de la peur de l’autre, il est ici question de partage, de liberté, d’amour et de fraternité.

La carrière de Michel Fugain, c’est une "belle histoire" qui a marqué des générations d’amateurs de chanson francophone mais c’est avant tout un message de tolérance et de plaisirs simples. Il s’étonne d’ailleurs lui-même d’avoir gagné sa vie pendant 40 ans simplement en écrivant des chansons!

Les tambours sur "La bête immonde" nous rappellent avec force notre devoir de vigilance démocratique face à la montée des extrémismes. "Les Sud-Américaines" et "Viva la Vida" laissent entrer le soleil, tandis que la soirée se termine sur un vibrant "Chiffon rouge" a capella redonnant du courage aux plus désillusionnés "car le monde sera, ce que tu le feras, plein d’amour, de justice et de joie...!".

 

François Colinet