Luiz Bonfá, de Camus à Gotye

Véritable légende brésilienne de la musique, Luiz Bonfá s’éteint le 12 janvier 2001 à Rio de Janeiro, ville de sa naissance en 1922. Compositeur et guitariste à la voix tendre, il signera de véritables succès et influencera même le monde de la musique pop/électro.

 

Impossible de passer à côté du hit : "Manhã de Carnaval" qui, selon le livre Guinness des records, serait l’un des morceaux les plus joués dans le monde. Cette chanson est devenue le thème principal du film du réalisateur français Marcel Camus "Orfeu Negro" de 1959. Dans les années 50, les chansons de Bonfá sont enregistrées par Dick Farney. Ce pianiste et compositeur brésilien donnera à Bonfá la possibilité de rencontrer Tom Jobim et Vinicius de Moraes et de jouer de la guitare sur "Orfeu da Conceição", une pièce de théâtre à l'origine du film de Camus. La bande originale du film comprenait également des chansons d'Antônio Carlos Jobim et de Vinícius de Moraes, ainsi qu'une autre composition de Bonfá, "Samba de Orfeu". Cette B.O. contribuera au développement de la bossa nova dans les années 1960.

Utilisation astucieuse de la guitare

Luiz Bonfá avait un don pour faire sonner sa guitare grâce à une utilisation astucieuse de celle-ci. Avec sa technique, son pouce devient le bassiste et son index et son majeur deviennent la section rythmique, laissant son annulaire pour la mélodie. Explications avec le crooner, acteur et animateur TV, Perry Como.

Influent dans le monde entier même à Bruges !

Le 21 novembre 1962, Lui Bonfá se produit au Carnegie Hall de New York en compagnie de nombreux artistes brésiliens : Oscar Castro-Neves, Carmen Costa, Chico Feitosa, João Gilberto, Antônio Carlos Jobim, Sergio Mendes… mais aussi Stan Getz ou Lalo Schiffrin. À l’époque, Wouter De Backer n’a pas encore poussé son premier cri. Né en 1980 à Bruges, Wouter prendra comme nom d’artiste Gotye. Le 5 août 2011, soit dix ans après la mort de Bonfá, il sort l’album "Making Mirrors" sur lequel se trouve le titre "Somebody That I Used To Know".

Ce titre, qu’il partage avec la chanteuse néo-zélandaise Kimbra, se transformera en hit. Il entre à la première place du Billboard Hot 100 et sera sacré "enregistrement de l'année" lors de la 55e cérémonie des Grammys, le 10 février 2013. Le trophée sera remis à Gotye par le chanteur Prince. 

Mais quel rapport avec Luiz Bonfá me direz-vous ? Et bien le titre "Seville" enregistré en 1967. Les premières secondes suffiront à comprendre pourquoi Gotye concédera une partie de ses redevances à la famille du musicien brésilien décédé il y a tout juste 20 ans.