Liège: "Ça balance" a concrétisé l'aide aux jeunes artistes du classique et de l'électro

Liège: "Ça balance" a concrétisé l'aide aux jeunes artistes du classique et de l'électro
Liège: "Ça balance" a concrétisé l'aide aux jeunes artistes du classique et de l'électro - © www.cabalance.be

L'équipe de "Ça balance", programme d'accompagnement musical organisé par le service culture de la province de Liège, a dressé le bilan des activités au cours des derniers mois et a fait le point sur les projets 2017 mardi à Liège.

Concept lancé il y a 14 ans par le député provincial Paul-Emile Mottard, "Ça balance" se décline désormais dans quatre secteurs: pop/rock, jazz/world et, plus récemment, classique et électro. Les deux derniers styles musicaux intégrés au programme en sont à leur première année de fonctionnement.

Lancé à l'automne 2015, "Ça balance Classique" fournit une aide aux jeunes compositeurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Après l'appel à candidatures, un jury composé de spécialistes de la musique classique contemporaine a sélectionné trois lauréats et une première réalisation discographique, comportant deux pièces de chaque lauréats, sera éditée courant 2017.

"Ça balance Electro", dernier projet en date, permet depuis cet automne à huit artistes sélectionnés par un jury de professionnels de participer à un cycle de Master Class "BPM" (Battements Par Minutes) spécialement dédié aux musiques électroniques. Cette formation spécifique à l'électro a été élaborée autour de trois axes thématiques: identité, création, diffusion. Elle s'échelonne sur une année scolaire.

"Afin d'aider au mieux les musiciens, "Ça balance" propose de plus en plus d'outils de développement artistique", explique Paul-Emile Mottard. "Si l'accès au studio d'enregistrement appartenant à la province de Liège et la possibilité de pouvoir se produire sur scène grâce à des partenariats (avec les festivals, salles et centres culturels) sont deux atouts du programme, nous restons proches des besoins des musiciens avec des stages, des ateliers et des séances de coaching."

Comme chaque année depuis 2004, "Ça balance" a édité deux compilations de morceaux composés par les artistes soutenus. Ainsi, en 2016, un album pop/rock (avec huit groupes) et un album jazz/world (avec sept groupes) ont été édités à 1.000 exemplaires chacun.

"Ils ne sont pas en vente", précise le député provincial en charge de la culture. "Il s'agit d'outils promotionnels que nous adressons aux professionnels du secteur. Pour les jeunes artistes, c'est une sorte de carte de visite."

Un autre outil, ouvert à tous les musiciens, est également proposé depuis le mois d'octobre; il s'appelle le MusicLab et fait partie du projet Cré@lab. Concrètement, il s'agit d'un ensemble de deux containers dédiés aux outils numériques musicaux. Installés à Waremme jusqu'en juin 2017, ces deux espaces sont mis gratuitement à la disposition des artistes (www.provincedeliege.be/crealab).

Enfin, à moyen terme (fin 2018), la structure "Ça balance" investira le futur pôle musical de Seraing. Les travaux de rénovation et de réhabilitation de la salle de concert Ougrée-Marihaye (1.500 places), connue sous le nom de l'OM, devraient débuter à l'été 2017, avait annoncé la Ville de Seraing en novembre dernier.

Toutes les infos sur le site de "Ça balance": www.cabalance.be


Belga