Les Nuits Botanique 2021 seront de retour du 8 au 26 septembre !

Plus d’une centaine d’artistes dans les différentes salles et dans le superbe parc du Botanique.

Au programme, des artistes confirmé.e.s et des talents émergents. Le Botanique accordera un soin particulier à l’accueil du public, en phase avec les normes sanitaires qui seront d’application en septembre et afin de vivre le festival le plus normalement possible. Les derniers développements encourageants permettent d’augmenter la capacité des salles (jusqu’ici volontairement limitée). Consultez le site du Botanique pour acheter vos tickets ou inscrivez-vous à la liste d’attente.

On vous épingle quelques soirées à ne pas manquer !

 

Girls in Hawaii, vous connaissez ? Evidemment !! La formation la plus emblématique de notre scène pop noir jaune rouge rejoint le festival pour 2 concerts qui feront date (les 11 et 12 septembre prochains).

Le duo Yellowstraps, les frangins terribles de la musique urbaine, s’offriront carrément la scène du Parc, eux aussi !

Camille revient sur le devant de la scène avec "LALÀLIVE", un projet décrit comme une expérience vibratoire collective qui invite le public à un moment de partage et d’échange. Préparez-vous à participer au spectacle !

Après s’être illustrée pendant plus de dix ans au sein du duo The Dø, Olivia Merilahti propose un nouveau projet au nom évocateur : Prudence. Autant inspirée par les pionnières des machines synthétiques, Suzanne Ciani en tête, que par Kraftwerk, Sia, ou Drake, en passant par les bandes originales de Hans Zimmer, notamment celle du film Interstellar,

Nicola Testa est particulièrement impatient de donner vie sur scène à de nouveaux titres (en français dans le texte) enregistrés entre Bruxelles et Paris avec Remi Lebbos (David Numwami, Nicolas Michaux), à la coécriture et à la réalisation, et Clément Roussel (Voyou, L’Impératrice, Møme…) à la production.

François and the Atlas Mountains est de retour avec " Banane bleue ", un nouvel album pop aux mélodies catchy. Un disque nomade, né entre Berlin, Athènes et Paris. "Lumineux et immédiatement entêtant", comme diraient les Inrocks.

Contraction de "brass" et "drums", "The Brums" est un brass band au line up atypique qui se joue des styles et tire son inspiration de la musique électronique, l’abstract hip-hop et le jazz avant-gardiste. Cela donne un répertoire original composé et arrangé pour trois cuivres et un batteur. Ambiance garantie avec ce groupe liégeois qui monte. A suivre absolument.

 

Découvrez tous les artistes du festival ici !