Les idées CD de François Colinet



Pour vous aider à faire votre choix, voici nos impressions sur quelques nouveautés qui ont attiré nos oreilles dans des styles très différents :





Pierre Lapointe « Seul au piano » (Audiogram / PIAS)

Artiste fantasque à la voix splendide, Pierre Lapointe nous plait pour son excentricité, son énergie mais aussi pour la justesse de ses textes sur des sujets parfois délicats. Cet album live propose les plus beaux joyaux de ces 3 albums dans une version épurée qui rend parfaitement sa sensibilité à fleur de peau et son grand talent poétique. A l'instar du fameux Sheller en solitaire ce disque est l'occasion rêvée de (re)découvrir son univers subtil, à l'état brut.

En concert le 16 novembre au Botanique, Bruxelles



Wynton Marsalis – Eric Clapton «  Play the Blues : Live from jazz at Lincoln Center » (Rhino / Warner)

Mettez ensemble deux génies absolus de la musique, demandez-leur de jouer des standards du jazz et du blues devant un public aux anges et vous obtiendrez une rencontre exceptionnelle immortalisée sur ce nouveau CD. De Careless love a Layla Clapton et Marsalis s'entendent comme larrons en foire et sont rejoints pour 2 titres par Taj Mahal, un autre monument. Une très belle galette donc, à conseiller à tous les mélomanes curieux.

Sophie Galet « Stella Polaris » (Freaksville records)

Cette liégeoise qui appartient à la « tribu » de Miam Monster Miam nous avait charmé par son titre « My vision's gone » il y a quelques années. Une voix claire et puissante qui fait désormais le pari de chanter ses joies et ses peines en français. C'est du folk pur jus, ça sent bon les effluves hippies façon Catherine Le Forestier. Ce disque agréable s'apprivoise petit à petit, certaines mélodies font mouches mais l'ensemble pêche par manque d'originalité. Et la voix atypique peut - par moment - énerver.

Too Much and the White Notes «  Hootenanny » (SAM records – AMG)

Ils sont 7 et se sont faits remarquer sur de nombreuses scènes du pays depuis plus d'un an. Derrière ce nom improbable, se cache un chanteur à la voix haut perchée et au physique impressionnant. Mais surtout un groupe très complémentaire qui reprend, à sa sauce, les racines du folk. Il faut se laisser aller à cette ambiance de voyage sur ce premier album assez inégal mais qui contient quelques très belles surprises, comme par exemple une reprise audacieuse du My moon my man de Feist. A découvrir...

Sortie de l'album le 13 octobre

En concert :

24/09 Jyvazik festival - Nil Saint Vincent

13/10 Atelier 210 - Bruxelles

15/10 Centre Culturel - Chênée

25/11 Rideau rouge – Lasne

François Colinet