Les Francofolies de Spa, la fête sans barrière en 2016!

Jain sera sur scène le mardi 19 juillet
Jain sera sur scène le mardi 19 juillet - © Carcasse

Cette 23e édition débutera par une journée "100% accessibilité et intégration" ce mardi 19 et proposera des dizaines de concerts jusqu’au samedi 23 juillet.

Si on est tellement attaché à ce rendez-vous spadois, c’est parce qu’on peut y découvrir de jolis talents, souvent prometteurs. Et parce qu’on y retrouve pour quelques jours nos confrères et les habitués des lieux, dans une bulle musicale régénérante. Mais, aussi, parce que notre handicap n’y a (presque) jamais été synonyme de problème ou d’obstacle. Les organisateurs ont, en effet, investi la question de l’accessibilité pour les personnes handicapées et à mobilité réduite depuis une quinzaine d’années déjà. Ces efforts ont d’ailleurs été récompensés par le Prix CAP48 de l’entreprise citoyenne (catégorie "Accessibilité") en 2014.

Ensemble, même si on est différents

Soucieux d’offrir à chacun la meilleure expérience possible du festival, ils innovent cette année avec une journée "100% accessibilité et intégration" pour débuter les hostilités ce mardi.

"On veut faire une sorte de festival laboratoire", nous dit Charles Gardier, organisateur jamais à court d’idées. "Comme la question de l’accessibilité nous anime depuis longtemps, les contacts sont nombreux avec les associations et on a fait, ensemble, le constat que la fête est plus belle quand on la partage avec tous! Qu’il doit y avoir moyen de faire une place pour chacun près des scènes, si on en a envie!" Les périmètres réservés aux personnes handicapées, depuis longtemps plutôt bien pensés aux Francos, subsisteront évidemment, mais ce 19 juillet, l’invitation sera clairement lancée de venir vivre les concerts au milieu de la foule, entre amis.

"Cela demande une certaine conscientisation du public. Mais je suis certain que cela peut marcher! Même si je suis fan au premier rang, pourquoi ne pas faire un peu de place à une personne en fauteuil ou un enfant qui, sinon, ne verrait que mon derrière?!"

Avec des groupes comme Sharko ou Jain en tête d’affiche, c’est un programme éclectique et pas spécialement "calme" qui est offert aux détenteurs du pass pour le Village Francofou, qui proposera donc finalement cinq jours de fête. Cette initiative soutenue par le Ministre wallon de la Santé et de l’Action sociale veut tenter le pari d’une intégration plus naturelle et plus aboutie. "Personne ne sait à quel point le public sera réceptif à notre démarche mais elle colle parfaitement à notre philosophie de fête à partager, tous ensemble! En espérant évidemment que cet esprit perdure les autres jours du festival. C’est aussi notre challenge!"

A chaque jour ses plaisirs…

Mardi

L’attention sera focalisée par Michel Polnareff sur la scène Rapsat mais on vous recommande  Sharko, My TV is Dead, Saule, Jain ou les Vismets au Village

Mercredi

Un vent nostalgique de notre adolescence nous poussera pour quelques notes d’Obispo, qui succombe lui aussi à la mode de l’orchestre symphonique. Bravo à Grandgeorge, qui ouvrira cette soirée, passant en un an de la scène du parc à la scène Rapsat! Au Village, on attendra de pied ferme Boulevard des Airs,  Nicolas Michaux et on prêtera une oreille attentive à Marvin Jouno, précédé d’une réputation "à la Biolay".

Jeudi

Journée la plus alléchante au Village avec Roscoe, Ghinzu, Luke, mais aussi, nos bien aimés Marka et Giedré. Mmmmh!

Vendredi

Après le chouette Gaëtan Streel, attention à la charmante Lisza (Centre jeunes 16h), malheureusement à la même heure que Dalton Télégramme. Le soir, on foncera voir Zazie, avant de se lâcher avec Nicola Testa.

Samedi

Jolie fin de parcours avec notamment la révélation rock Radio Elvis mais aussi le délire Sttellla, l’énergie de Puggy et la délicatesse de Lylac (20h Centre jeunes) en cerise sur le gâteau!

 

François Colinet