Les festivals wallons se mettent (un peu plus) au vert

Esperanzah, LaSemo, Paradise City, les festivals musicaux sont de plus en plus engagés dans la frange écologique, éco-responsable, pourvu qu’ils soient durables.

 

C’est bien connu, les lieux de rassemblements sont souvent très polluants, les badauds agglutinés et des fois avinés ont tendance à jeter le godet n’importe où. Les festivals ne dérogent pas à la règle et pour combattre le déchet (au sens propre), plusieurs initiatives sont mises en place depuis quelques années. Des projets qui commencent à porter leurs fruits côté Belgique, notamment "FestiWaPP" (Wallonie Plus Propre) dont les résultats sont prometteurs.

Le succès LaSemo

La mise en place de l’initiative wallonne a eu lieu en 2015 mais avant ça, le festival LaSemo apparaît comme précurseur dans le paysage écolo-musical belge.

Lancé il y a déjà 9 ans à Hotton, LaSemo concentre la volonté écologique de ses organisateurs : il s’agit de ne pas impacter l’environnement lors d’un tel événement. Pour cela, le festival qui se trouve désormais au Parc d’Enghien prône la réutilisation des gobelets ainsi que les transports alternatifs, LaSemo met aussi en place des toilettes sèches et essaye au maximum de réduire et recycler les déchets produits.

Presque une décennie après sa création, la démarche est plus que jamais d’actualité jusqu’à inspirer d’autres initiatives. LaSemo a planté la graine en Belgique, et ce n’est pas anodin, son nom signifie graine en esperanto.

Une initiative durable en Wallonie

3 images
18 festivals partenaires © FestiWaPP

FestiWaPP est partie d’un constat : la scène musicale festivalière belge attire beaucoup de monde et le tri des déchets n’est pas toujours au point. Le but est simplement dans un premier temps de réduire de façon significative le dépôt de déchets clandestins. En partenariat avec 14 festivals belges (dont LaSemo, Dour, Les Ardentes, Esperanzah…), l’initiative première cherche d’abord à sensibiliser le public à l’environnement, au développement durable et à la gestion des déchets. Depuis ils sont 18 à avoir signé la charte FestiWaPP.

 

Aux Francofolies de Spa 2016, un des partenaires, les objectifs de FestiWaPP ont été couronnés de succès avec plus de 50.000 kilos de déchets triés, plus de 200.000 gobelets réutilisables, plus de 56.000 festivaliers ayant utilisés des moyens de transports publics pour accéder au site, 1.200 personnes à mobilité réduite accueillis