Les chanteurs morts alimentent les chiffres d'affaires des maisons de disques

L'année 2016 a été particulièrement triste dans l'univers de la musique avec les décès de David Bowie, Prince, Leonard Cohen et George Michael, le jour de Noël. Ces décès ont toutefois eu un impact positif en terme de chiffre d'affaires pour les maisons de disques.

Bien que les chiffres des ventes ne sont pas encore connus, le bureau d'enquête Nielsen évoquait mercredi à New York une forte hausse des ventes pour des labels comme Universal, Sony Music et Warner Music.

La mort de George Michael a eu pour conséquence une énorme demande de sa musique sur Spotify le 25 décembre. En comparaison avec un jour normal, la demande de stream pour le chanteur a explosé de 3.200%.

Lorsque Prince est décédé, il y a eu une hausse de streaming de 5.600% et le public s'est massivement rué sur ses albums physiques ou numériques. De fortes ventes ont été aussi observées lors du décès de Bowie.


Belga