Les Bars en Trans 2017 : cinquante nuances de pop

Pépite
Pépite - © Tous droits réservés

L’édition des Bars en Trans, organisée dans le cadre des trans musicales débutait hier dans quelques cafés de la capitale bretonne. Nous étions à La Place à Rennes pour voir Pépite, Eugénie et Calypso Valois.

En septembre dernier, le groupe pop-nostalgique Pépite sortait un second EP nommé “Sensation” qui venait prendre la suite de la jolie première percée “Les Bateaux”. Le duo découvert par le très hype label parisien microqlima (L’Impératrice, Isaac Delusion) se dit “aventuriers du sentiment” et propose un univers à cheval entre Michel Berger teinté de sonorités pop-rock californiennes. Entre la nostalgie des années 80 et les balades sur la plage, lieu de rencontre d’Edouard et Thomas. Les paroles naïves et romantiques nous rappellent aussi les fins d’été chantés Voulzy et les couchers de soleil grenadine. Sur la scène, les deux parisiens insufflent une énergie un peu plus rock que les titres studio et leur bonheur de jouer est communicatif, le public se laisse transporter en croisière sur les vague des émotions acidulés de Pépite. On aura plaisir à retrouver le charme désuet des deux nouveaux capitaines de la pop-nostalgique française aux Nuits du Botanique le 1er mai prochain, aux côtés de leurs collègues de L’Impératrice et Faire.

 

Pour compléter la soirée Place du Champ Jacquet, Eugénie, seule sur scène et armée de sa voix suave propose un voyage électro-pop qui n’est pas sans rappeler le mélange de Christine and the Queens version boîte de nuit. Calypso Valois vient clôturer cette jolie soirée rennaise avec une pop synthé et des guitares musclées, un univers suspendu à la voix un peu effacée.

 

 

Les Bars en Trans ça continue jusqu’au 9 décembre.

Les 39es Rencontres Trans musicales de Rennes 2017 c’est du 6 au 10 décembre.