Les 5 plus grandes tentatives de meurtres entre stars

Christophe Bourdon, chroniqueur judiciaire des stars
Christophe Bourdon, chroniqueur judiciaire des stars - © RTBF

Le batteur d'AC/DC, Phil Rudd, a été soupçonné d'avoir engagé un tueur à gages pour tuer deux personnes, avant que les charges ne soient abandonnées, faute de preuves suffisantes. Quant à Nabilla, elle pourrait avoir poignardé son compagnon.

Des stars responsables de tentatives de meurtres, est-ce si rare que cela ? Eh bien non. Plus étonnant encore : les histoires de vedettes qui tentent d'assassiner d'autres vedettes sont bien plus courants qu'on ne le pense. Voici les cinq plus célèbres exemples.

 

Michel Sardou et Johnny Hallyday

Alors qu'ils furent longtemps amis, Johnny Hallyday et Michel Sardou sont aujourd'hui aussi brouillés que des œufs dans une poêle Tefal. Dans sa biographie " Dans mes yeux " parue en 2013, Johnny révèle qu'il est en guerre contre Sardou, qu'il traite par ailleurs de " vieux con réac ", car ce dernier aurait tenu des propos insultants à l'encontre de sa fille Jade. Des propos démentis par Sardou, qui traite pour sa part Hallyday de " con " dans une interview donnée récemment au magazine VSD. Mais ce que le grand public ignore, c'est que la rivalité entre les deux chanteurs a bien failli finir en meurtre.

 

Nous sommes en juin 2013. Johnny est en tournée pour son " Born rocker tour ". Alors qu'il est en train de se produire sur la scène de Bercy, Michel Sardou trompe la vigilance des services de sécurité en se déguisant en Eddy Mitchell. Il pénètre dans la loge de Johnny, et remplace le whisky de la rock star par de l'eau. Le concert terminé, Johnny rejoint sa loge et boit une rasade de sa boisson préférée. C'est le drame. Son corps n'est pas du tout habitué au contact de l'eau. Johnny fait une réaction allergique. Son cou commence à gonfler, il a des spasmes, il suffoque. Son bassiste comprend très vite que le chanteur est en train de se noyer. Fort de son passé de maître-nageur, le musicien pratique la bouche-à-bouche sur Johnny et le sauve. Troublés par ce contact labial, ils vivront une brève aventure de quelques jours, avant que Johnny ne retourne dans les bras de Laetitia, et le bassiste dans les bras de sa basse.

 

Johnny se vengera quelques jours plus tard en allant uriner sur le siège conducteur de la Renault Twingo de Sardou. Il lui laissera un petit mot punaisé sur le volant : " J'espère que tu aimes mon petit lac du Connemara ".

 

Laurent Delahousse et David Pujadas

Présentateur de journal, un métier à haut risque. Ce n'est pas David Pujadas qui dira le contraire. En poste au JT de France depuis 2001, le journaliste voit d'un mauvais œil l'arrivée de son collègue Laurent Delahousse en 2006. Et il a bien raison : le nouveau venu met en œuvre des stratégies plus diaboliques les unes que les autres pour tenter de ravir sa place. Et l'une de ces stratégies a bien failli déboucher sur un meurtre !

 

Nous sommes en mars 2012. David Pujadas surprend une conversation de couloir entre Delahousse et le directeur de France 2. Discussion au cours de laquelle le présentateur du JT du week-end dénigre son collègue, et exprime clairement son désir de prendre sa place aux rênes du 20h. Pujadas se venge en humiliant publiquement Delahousse en conférence de rédaction. Il le traite de " Robert Redford Escort ". Delahousse ne répond rien. En secret, il prépare déjà sa riposte.

 

Durant la nuit, le journaliste rentre discrètement dans le bureau de son rival, et rehausse tous les meubles de 25 centimètres. Il fait de même avec les poignées de portes et les fauteuils. Le lendemain, David Pujadas ne comprend pas tout de suite ce qui se trame. Certes, il constate qu'il doit sautiller plus que de coutume pour atteindre la poignée de porte de son bureau. Mais il met cela sur le compte de la fatigue. Le fait de devoir grimper en cordée sur son siège devrait logiquement faire naître en lui de nouveaux soupçons, mais là encore il ne relève pas le changement. C'est alors que le drame survient. Pour rejoindre le plateau du 20h, David bondit de son siège, comme à l'accoutumée. Mais le dénivelé est de 75 centimètres, au lieu des 50 centimètres habituels. La chute est vertigineuse. David perd connaissance. Heureusement pour lui, une femme de ménage a oublié une éponge sur le sol. David atterrit dessus comme sur une bâche tendue par des pompiers. Cette éponge lui sauvera la vie. Revenu à lui, Pujadas comprend vite d'où vient cette attaque.

 

Il se vengera en remplaçant le pot de gel de Laurent Delahousse par de la colle super glue. La belle mèche rebelle de Laurent a bien failli ne pas survivre. Depuis, les deux hommes ne se parlent plus.

 

Vincent et Bruno Taloche

Peu de gens le savent, mais les Taloche ne sont pas du tout frères dans la vie. Duo monté de toutes pièces par un producteur véreux (René Véreux, pour ne pas le citer), Bruno et Vincent Taloche - de leurs vrais noms Marcel Coekelaer et Jean-Marie Happart (rien à voir avec l'autre) - se haïssent autant en coulisses qu'ils s'aiment sur scène. Et il fallait bien que cela arrive un jour ou l'autre : Bruno a voulu assassiner Vincent.

 

Nous sommes en novembre 2006. Les Frères Taloche se produisent sur la scène du " Cabaret Pouet Pouet Tagada " de Morilles-en-Chivrolles, petit village bien connu du Nord de la France, à quelques kilomètres de Givry-les-Godilleaux. Ce soir-là, Bruno a bu plus que de raison, excédé de devoir une fois de plus partager la scène avec celui qu'il considère comme son pire ennemi. A la fin de la représentation, le régisseur lance la bande-son de " J'ai encore rêvé d'elle ", qu'ils s'apprêtent à mimer pour la 12.657ème fois. Bruno sort discrètement de scène et dit au régisseur : " Dis, François Pirette voudrait travailler avec toi. Il est dans ma loge. Tu peux aller le voir ? " Pris de panique à cette idée, le régisseur s'enfuit. Bruno en profite pour tripler la vitesse de la bande. Sur scène, Vincent Taloche tente d'adapter la chorégraphie au rythme frénétique du morceau, qui ressemble désormais plus à " Antisocial " qu'à " J'ai encore rêvé d'elle ". Ses gestes deviennent fous, il perd le contrôle de ses membres. L'infarctus guette. En coulisses, Bruno jubile. Mais il n'a pas prévu que l'accélération de la musique faisait chauffer le circuit électrique de la petite salle. Les plombs sautent. Vincent Taloche peut enfin s'arrêter. Il était moins une.

 

Pour se venger, Vincent obligera Bruno à porter le costume du sketch de l'otarie durant un mois. Jour et nuit. Et allez déambuler avec un costume d'otarie dans un Lunch Garden au milieu des clients et de leurs plateaux chargés de vol-au-vent...


Quant au régisseur, des témoins déclarent l'avoir aperçu du côté du Groënland. Réfugié au milieu d'une colonie de manchots empereurs, l’œil fou, il couverait des œufs en déclarant en boucle " Pas François Pirette... Pas François Pirette... "

 

Nabilla et Zahia

Si les relations avec son homme sont en ce moment à couteaux tirés, Nabilla, la célèbre chant... actr... coméd... Nabilla a d'autres ennemis dans le métier. Et la plus connue est sans nul doute Zahia, la fameuse chant... actr... coméd... Zahia. Alors qu'elles se lancent régulièrement des insultes par médias et réseaux sociaux interposés, leur guéguerre a bien failli finir dans un bain de sang.

 

Nous sommes en juin 2013. Nabilla, excédée d'être confondue avec Zahia, décide de supprimer sa rivale blonde. Pour parvenir à ses fins, elle met au point un plan diabolique. Alors que Zahia est attendue dans un salon de beauté du XVème arrondissement de Paris, Nabilla dessine des flèches sur le sol, surmontées de l'inscription "Louboutin – Soldes ". A peine descendue de son taxi, Zahia a l'attention captée par ces flèches et les suit instinctivement, comme une poule attirée par des grains de maïs. Le piège se referme doucement sur elle. Car les flèches ne mènent pas chez le célèbre créateur de chaussures à semelles rouges, mais bien... dans une bibliothèque ! A peine rentrée, Zahia commence à suffoquer. Elle vacille. La vue de tous ces livres lui fait tourner de l’œil. Nabilla bondit d'une étagère et lui jette un dictionnaire au visage. Zahia est frappée de plein fouet par le mot " évanescence ". Elle tombe. Nabilla se dirige vers elle. Elle tient un autre dictionnaire à la main, ouvert à la page du mot " extrapolation ". Si ce mot atteint Zahia, elle meurt. Mais Nabilla commet une erreur. Avant de le lancer au visage de Zahia, elle vérifie que le dictionnaire est ouvert à la bonne page. C'est elle qui est à présent étourdie par tous ces mots. Elle titube. Le dictionnaire lui tombe des mains. Elle aperçoit du coin de l’œil le mot " épitaphe ". Elle s'exclame : " Epitaphe ? La meuf qui a chanté La vie en rose ? " Puis elle s'évanouit à son tour.

 

Les pompiers extrairont in extremis les deux femmes de la bibliothèque, et les placeront en rééducation pendant quinze jours dans une cabine d'essayage d'un grand magasin de vêtements.

 

Luc et Jean-Pierre Dardenne

Autre cas bien de chez nous et non des moindres : les frères Dardenne. Si les frères Taloche n'ont de frères que le nom, comme nous l'avons révélé plus haut, les Dardenne, eux, sont bel et bien de la même fratrie. Mais il est bien loin le temps où les Seraisiens affichaient leur complicité devant les flashes des photographes cannois, Palme d'or à la main. Car Jean-Pierre Dardenne a bel et bien tenté de supprimer son frère Luc.

 

Nous sommes en janvier 2013. Luc Dardenne, excédé d'être sans cesse confondu avec son frère Jean-Pierre, mais aussi de tourner des drames sociaux dans sa région, confie à un ami proche son désir de se tourner vers un autre type de cinéma. " Tu sais, j'ai toujours rêvé de tourner un film comme Star Wars " lui avoue-t-il au café " Chez Nenette " devant une Carapils. " Quand je vois que c'est JJ Abrams qui va réaliser le nouveau volet de la saga, ça me dégoûte. Tu sais que j'ai envoyé une proposition de script à Disney ? Dans mon scénario, Darth Vador fait une fois de plus reconstruire l'Etoile Noire. Mais les différents corps de métier se liguent pour réclamer une augmentation salariale. Devant le refus de Darth, ils décident alors de se mettre en grève, et de manifester pacifiquement. Mais des dockers venus de la planète Anverre s'infiltrent dans la manifestation et décident de tout casser. Darth Vador décide alors de recourir à la Force. "

Un scénario fort, intense, avec une vraie dimension sociale. Mais Disney renvoie le script au réalisateur, en faisant une erreur dans le prénom. Jean-Pierre Dardenne découvre les plans secrets de son frère, et décide de l'assassiner, histoire que cela lui serve de leçon.

 

Sur le tournage de " Deux jours, une nuit ", Jean-Pierre propose à son frère de réaliser seul une scène. Luc saute sur l'occasion. Mais il ne sait pas que Jean-Pierre est en train de le piéger. Ce dernier a en effet rajouté une page dans le scénario. Une page qui n'est pas du tout prévue dans l'histoire. Une page où... Marion Cotillard meurt ! Jean-Pierre quitte le plateau, et Luc se met à diriger l'actrice. Comme dans " The Dark Night Rises ", Marion n'arrive pas à mourir correctement. Elle en fait des caisses à chaque prise. Perfectionniste, Luc recommence le plan. Encore. Et encore. Et encore. Mais rien n'y fait. Marion continue de mourir tantôt en bavant, tantôt en roulant des yeux, tantôt en mimant des petits sursauts idiots. Luc s'énerve de plus en plus. A la 6542ème prise, il fait un malaise. Pris de remords, son frère interrompt le tournage et lui avoue la supercherie.

 

Pour se venger, Luc oblige Jean-Pierre à revoir l'intégrale des films de Franck Dubosc. Les frères finissent par se réconcilier, et planchent actuellement sur leur nouveau scénario, " Le fils du gamin ".


Christophe Bourdon