Le musicien Mamady Keïta est décédé à Bruxelles

Le musicien guinéen Mamady Keïta est décédé lundi à Bruxelles à l’âge de 70 ans, annonce mardi un proche de la famille à Belga.

Percussionniste de renommée internationale spécialisé dans le djembé, Mamady Keïta s’installe à Bruxelles en 1988. Il y donne des cours de percussions dans l’école qu’il a montée "Tam Tam Mandingue" tout en continuant ses projets musicaux en parallèle avec son groupe de musiques traditionnelles mandingues Sewa Kan avec lequel il effectue des tournées en Europe et au Japon au début des années 1990 et enregistre de nombreux albums.

En 1998, pour célébrer ses dix ans de présence en Belgique, il donne un concert spécial lors du Festival Couleur Café auquel participent notamment le saxophoniste camerounais Manu Dibango, le chanteur guinéen Mory Kanté ou encore la chanteuse burundaise Khadja Nin, épouse du pilote automobile belge Jacky Ickx.

Mamady Keïta est décédé le 21 juin à l’hôpital Saint-Luc de Bruxelles des suites d’une défaillance cardiaque.

 

Un hommage publié par l'école TTM Djembe Academy