Le jazzman et survivant de l'Holocauste Coco Schumann est décédé à l'âge de 93 ans

Coco Schumann
Coco Schumann - © DANIEL BOCKWOLDT - AFP

Coco Schumann, qui a survécu à l'Holocauste et est devenu l'un des plus célèbres musiciens de jazz, est décédé à 93 ans à Berlin, rapporte lundi sa maison de disque Trikont. Il a obtenu une reconnaissance internationale avec son groupe, "The Coco Schumann Quartet", et fut l'un des premiers à utiliser une guitare électrique.

Né en 1924, d'un père chrétien, qui se convertira plus tard au judaïsme, et d'une mère juive, Heinz Jakob Schumann était un maestro autodidacte qui jouait de la guitare et des percussions. Son surnom lui vient de l'un de ses amis français, qui éprouvait des difficultés à prononcer son nom correctement.

En tant que juif, il lui est interdit de se produire en public en Allemagne mais il ne prête pas attention à cette injonction, allant jusqu'à retirer l'étoile jaune.

L'artiste a été dénoncé en 1943 et envoyé dans un ghetto, où il a été forcé à jouer dans un groupe appelé "Ghetto Swingers" pour divertir des officiers nazis. En 1944, le groupe a été emmené à Auschwitz, où il devait jouer pour les nouveaux arrivants. Trois des seize membres du groupe ont survécu.

Après la guerre, en 1950, Schumann a émigré en Australie avec sa femme et son fils, pour revenir quatre ans plus tard.

Durant sa carrière, il a s'est produit avec le violoniste Helmut Zacharias ainsi qu'avec le pianiste et chanteur Bully Buhlan, parmi tant d'autres artistes de jazz.