Le festival Voix de Femmes à Liège veut "dé/ranger"

Le Festival Voix de Femmes, programmé du 10 au 26 octobre prochains dans une dizaine de lieux culturels liégeois, va "dé/ranger", cette année.
Le Festival Voix de Femmes, programmé du 10 au 26 octobre prochains dans une dizaine de lieux culturels liégeois, va "dé/ranger", cette année. - © Festival Voix de Femmes

Le Festival Voix de Femmes, programmé du 10 au 26 octobre prochains dans une dizaine de lieux culturels liégeois, va "dé/ranger", ont annoncé mercredi les organisateurs qui ont dévoilé une affiche multidisciplinaire puisque l'on y retrouve des concerts, des projections cinématographiques, du théâtre, des expositions, des rencontres littéraires ou encore des activités jeune public.

Depuis 1991 et sa première édition, ce festival défend avant tout la création féminine sous toutes ses formes "explorant et repoussant les limites avec curiosité, audace, respect", assurent les organisateurs qui au travers du thème "dé/ranger" veulent questionner plus ou moins frontalement "les cadres sur l'offensive à l'inertie, l'ode à la couleur et au mouvement, ainsi que les incursions dans les marges."

Cette édition se déplacera des Chiroux au Reflktor en passant par le cinéma Churchill ou encore KulturA. Cette diversité de lieux et de genres participe à la particularité de ce Festival qui a décidé, en 2016, de développer un concept innovant appelé "Curieuse résidence" qui accompagne artistiquement durant un an un artiste ou un collectif dans ses besoins spécifiques, afin d'encourager le processus de recherche et de création.

Line Guellati, la curieuse résidente 2019, se voit offrir une carte blanche (18 et 19/10), elle qui œuvre à l'écriture d'un spectacle qui questionne et déconstruit la perception des troubles mentaux grâce à un travail de terrain avec les publics concernés.

Parmi les autres rendez-vous immanquables de cette édition, les prestations des chanteuse américo-soudanaise Alsarah et turque Derya Yildirim, le focus sur la culture inuite avec l'artiste Tanya Tagaq (10/10) et les projections d'Alethea Arnaquq-Baril (11 et 14/10) mais aussi, dans un tout autre style, le militantisme afroféministe incarné par 30 nuances de Noir-es qui investira l'espace public et déambulera dans les rues de Liège le 20 octobre.

L'ensemble du programme, qui mettra en lumière plus d'une vingtaine d'artistes, est à découvrir sur le site du festival.