Le concours Eurovision s'exporte en Asie

L'Union européenne de radio-télévision (UER) et le service de télévision public australien SBS ont signé une option exclusive en vue de créer une version asiatique du concours musical Eurovision. Celle-ci devrait avoir lieu en 2017 et rassembler une vingtaine de pays, annonce l'UER lundi dans un communiqué.

"SBS diffuse l'Eurovision depuis déjà 30 ans", explique le responsable du concours, Jon Ola Sand. "Nous pensons dès lors qu'il s'agit du partenaire idéal pour former une alliance de télédiffuseurs et donner une chance aux artistes et compositeurs asiatiques de se produire sur le podium de l'Eurovision."

"Nous sommes très enthousiastes à l'idée que le charme du concours séduise aussi l'Asie", commente le président de l'organisation, Frank-Dieter Freiling.

Dans un premier temps, la version asiatique opposera les pays de la région Asie-Pacifique dans une ville australienne en 2017, avant de s'étendre à d'autres grandes villes sur le continent asiatique.

Cette nouvelle version du concours permettra à l'Eurovision, regardée chaque année par quelque 200 millions de téléspectateurs dans et en dehors de l'Europe, d'atteindre un public de près d'un milliard de personnes.

Cette année, l'Australie prendra part à la compétition pour la deuxième fois. Lorsqu'il l'a annoncé, en novembre, Jon Ola Sand s'était déjà dit convaincu que l'Eurovision avait le "potentiel pour évoluer vers un événement mondial".

La 61e édition se déroulera à Stockholm. Les demi-finales auront lieu les 10 et 12 mai, et la finale le 14.


Belga