Le chef d'orchestre Nikolaus Harnoncourt, 86 ans, met fin à sa carrière

Le prestigieux chef d'orchestre autrichien Nikolaus Harnoncourt, considéré comme le "pape" du renouveau baroque, a annoncé, le week-end de ses 86 ans, mettre fin à sa carrière.

"Mes capacités physiques exigent une annulation de mes projets à venir", a écrit le chef dans une lettre ouverte manuscrite au public présent pour écouter samedi soir un concert de l'ensemble de musique baroque qu'il a fondé à Vienne, le Concentus Musicus Wien.

"Une relation incroyablement profonde s'est nouée entre nous sur la scène et vous dans la salle -nous sommes devenus une joyeuse communauté de pionniers ! ", explique encore le maestro dans sa lettre imprimée sur le programme du concert de cet ensemble fondé dans les années 50.

"Restez-moi fidèles", conclut Nikolaus Harnoncourt, qui a eu 86 ans dimanche.

Le Concentus Musicus Wien, fondé par Harnoncourt lorsqu'il jouait du violoncelle avec l'Orchestre symphonique de Vienne, s'est consacré à l'interprétation de la musique baroque européenne sur des instruments d'époque et ce? à partir de nombreux travaux de recherche, contribuant à révolutionner l'interprétation de cette musique.

Le comte Nikolaus de la Fontaine und d'Harnoncourt-Unverzagt est né à Berlin le 6 décembre 1929. Sa mère est issue de la dynastie des Habsbourg. Son père descend d'un Lorrain passé au service de cette même famille qui a longtemps régné sur l'Europe centrale.

Harnoncourt le rebelle ne s'est jamais cantonné à un style, enregistrant le répertoire dans toute sa variété, jusqu'aux romantiques et à la musique du XXe siècle.


Belga