Le chanteur australo-belge Gotye lance son propre parti en Australie

Le trio souhaite prouver que l'arène politique peut être accessible à tous, aux antipodes du phénomène des "politiciens à vie", selon les mots de Kris Schroeder. "La politique, dans ce pays, est traitée comme si elle appartanait à l'élite", a expliqué le musicien à l'agence de presse australienne AAP. "Nous avons des politiciens de carrière, souvent issus de famille aisées. Ils sont préparés à être politiciens à vie, sans aucune autre expérience de vie que celle d'avoir été membre des jeunes libéraux ou socialistes, puis parlementaire".

Le groupe n'exlut pas d'intégrer une touche de rock-'n-roll dans son positionnement politique. "Les décisions ne doivent pas être prises par cette élite, on peut très bien être de simples musiciens", résume Schroeder. Le parti table sur l'innovation et l'enseignement, avec comme objectif, entre autres, une amélioration de l'enseignement pour les aborigènes ainsi qu'un meilleur accès à la musique dans les régions les plus reculées.

Le parti doit à présent rassembler 500 membres enregistrés, dans l'espoir de pouvoir se présenter en novembre aux élections de l'Etat de Victoria. Le groupe a entamé sa campagne via sa page facebook.

 


Belga