Le 17 février 1982 s’éteignait l’extraterrestre Thelonious Monk

Thelonious Monk est un des plus grands musiciens de jazz de tous les temps. Nombreuses de ses compositions sont devenues des standards du jazz, parmi lesquels "Well, You Needn’t", "Blue Monk" et "Round Midnight". Une musique angulaire pleine de légèreté et d’enjouement.

Baigné dans la ferveur religieuse après le départ de son père du foyer familial, le jeune Thelonious accompagne sa maman chantant à l’église baptiste. Particulièrement doué au piano, il poursuit son apprentissage en participant à quelques concours mais aussi en jouant dans les bars de son quartier.

En 1940, il participe aux Jams sessions du club de Harlem "Minton’s Playhouse" et œuvre en compagnie de Kenny Clarke, Dizzy Gillespie, Charlie Parker, à la naissance du be-bop. C’est ensuite avec Coleman Hawkins qu’il poursuit sa route.

Arrêté pour détention de marijuana en compagnie de Bud Powell, condamné à 2 mois de prison et interdit de jouer dans les clubs de New York, Monk pourra compter sur le soutien d’une passionnée de jazz, la baronne Pannonica de Koenigswarter.

 

14 images
Thelonious Monk, Howard McGhee, Roy Eldridge, Teddy Hill, Minton’s Playhouse, New York, 1947 © William P. Gottlieb
Thelonious Monk Concertgebouw, 1961 © Anefo

Au milieu des années 50’Thelonious Monk enregistre "Plays Duke Ellington" et "The Unique Thelonious Monk" qui mettent en avant sa technique particulière au service de standards du jazz. Il croisera ensuite la route de John Coltrane, Johnny Griffin et Charlie Rouse avant de connaître à nouveau des problèmes avec la justice.

Thelonious Monk apparaîtra une dernière fois en public en 1975 au Newport Jazz Festival avant de se retirer auprès de sa femme et de sa fidèle mécène, la baronne Pannonica de Koenigswarter.

Le concert à Bruxelles de 1963

Le 10 mars 1963, The Thelonious Monk Quartet était en concert au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Le pianiste américain est accompagné sur scène de Charlie Rouse au saxophone, John Ore à la contrebasse et Frankie Dunlop à la batterie. Parmi les titres interprétés : "Criss Cross", "Epistrophy" ou encore "Ruby My Dear". Un concert diffusé dans l’émission "Jazz pour tous" de la RTB.

1ère partie du concert

C’est quelqu’un qui est à la fois dans la rupture, dans la discontinuité et en même temps dans l’assise rythmique.

Laurent De Wilde (pianiste et spécialiste de Thelonious Monk).

2ème partie du concert

Le label Tidal Waves Music sortira la première édition limitée de l'enregistrement de ce concert, sur vinyle, dans le monde entier le 18 avril 2020.

Thelonious Monk (10 octobre 1917 – 17 février 1982) en quelques albums.

14 images
Thelonious Monk : Genius Of Modern Jazz Volume II (1952) © Blue Note
Thelonious Monk : Brilliant Corners (1957) © Riverside
Thelonious Monk : Monk’s Music (1957) © Riverside
Thelonious Monk : Thelonious In Action (1958) © Riverside
Thelonious Monk : Misterioso (1958) © Riverside
Thelonious Monk : It’s Monk’s Time (1964) © Columbia
Thelonious Monk : Solo Monk (1965) © Columbia
Thelonious Monk : Monk’s Blues (1968) © Columbia