La musique de Gaël Faye nous manquait. Il est de retour avec Lundi Méchant, son deuxième album

 7 ans après son premier album studio, 4 ans après son premier roman “Petit Pays” vendu à un million d'exemplaires et adapté au cinéma, Gaël Faye revient à ses amours musicales avec les 14 titres de Lundi Méchant. 

Lundi Méchant ce sont des textes toujours aussi ciselés, avec un sens de la métaphore qui mêle poésie et punchline. Un disque avec plus d'espace, comme l'explique Gaël Faye, moins auto-biographique que le premier. A Bujumbura, au Burundi (la patrie du chanteur), le lundi méchant c’est le jour où l'on sort au "Cinq sur Cinq" jusqu'au bout de la nuit. Et tant pis si la journée du mardi sera difficile… Au-delà de l'anecdote, pour Gaël Faye, "Lundi Méchant, c'est reprendre sa vie en main, ne pas se laisser dicter sa conduite par les autres. Lundi, tout est encore possible". Et de fait, c'est un lundi que ce jeune cadre de la City de Londres décide de démissionner pour se lancer dans l’écriture et la musique.

Lundi Méchant c'est aussi le premier single issu de l'album, avec un clip tourné dans le quartier Matonge , à Bruxelles. 

 

Gaël Faye, auteur compulsif

Rappeur, Gaël Faye devient légitime, dit-il, grâce au succès de Petit Pays. Celui qui écrit tous les jours, "comme on se brosse les dentsaime les mots et adore s’en expliquer dans les nombreux entretiens qu’il accorde en ce moment : "Je suis obsédé par la mathématique des mots, la symétrie des couplets qui fait émerger le sens comme dans La Mauvaise Réputation, de Brassens. Je recherche la capacité de Gainsbourg à surprendre, à jouer avec l’onomatopée, à poser les syllabes là où on ne s’y attend pas. Il ciselait les mots comme un joaillier scelle son destin avec les gemmes. Je travaille aussi beaucoup avec le corps : dans ma chanson Respire, je cherche une danse de la langue, comme le faisait Brel.", déclare-t-il dans une interview à Madame Figaro. 

 

A travers Lundi Méchant, Gaël Faye nous exhorte -entre autres thèmes- à nous échapper du quotidien. Il le chante dans Respire : Se foutre des codes, des routines étroites. Quitter son rôle, les cases et les boîtes.  Un désir de libération déjà présent sur son premier album quand il rappe "Méfiez-vous, à vouloir vivre on peut finir par exister " (A Trop Courir).

4 images
Gaël Faye et Harry Belafonte à New-York. © Tous droits réservés
Gaël Faye et Christiane Taubira © Tous droits réservés

Un album ouvert aux collaborations

Quelquefois, en forçant le destin ou au hasard des rencontres, les rêves deviennent réalité. Gaël Faye rencontre Harry Belafonte à New-York. Il a une grande admiration pour cet "activiste, le meilleur ami de Martin Luther King, qui a traversé la seconde moitié du XXe siècle en accompagnant par sa musique le mouvement des droits civiques des noirs américains." Belafonte lui propose de reprendre un de ses morceaux; Faye choisit  Jump in the Linel'enregistre à New York et y pose ses propres paroles.  

 

Le citoyen Gaël Faye admire Christiane Taubira qui fait partie " de ces politiques qui élèvent le débat ". Il la rencontre dans un cinéma et lui propose de mettre en musique un de ses textes.Ce sera le poème "Seuls Et Vaincus". Ces perdants-là sont les xénophobes et les nationalistes, et Taubira y réaffirme sa confiance dans les générations futures.   

4 images
une planche de "L’ennui des après-midi sans fin", livre jeunesse de Gaël Faye et Hyppolite - 2020 © Hyppolite

Gaël Faye l'écrivain vient de sortir un livre jeunesse L’ennui des après-midi sans finillustré par Hyppolite. Le livre évoque ces moments de l’enfance, tellement difficiles à retrouver, où l’ennui est le terreau de l’imaginaire.

Gaël Faye le chanteur sera en concert à l’Ancienne Belgique le 26 mars 2021.  

Et il n'y a pas pas d'âge pour s'offrir un Lundi Méchant !