La justice s'oppose à la sortie d'un album posthume de Prince

La justice s'oppose à la sortie d'un album posthume de Prince
La justice s'oppose à la sortie d'un album posthume de Prince - © AFP PHOTO/BERTRAND GUAY

Un an après la mort du chanteur Prince, un juge américain a interdit la sortie d'un album posthume composé de titres inédits, rapporte le site TMZ, sur la base de documents judiciaires.

"Deliverance", EP post mortem, devait être accessible au téléchargement vendredi, un an jour pour jour après le décès de l'icône de la pop. Co-écrits et co-produits par Ian Boxill, son ingénieur du son, les six morceaux qui y figurent ont été enregistrés entre 2006 et 2008. Mais les héritiers de Prince reprochent à Ian Boxill de les exploiter pour son profit personnel.

Selon TMZ, un juge fédéral américain a donné raison aux héritiers, car Ian Boxill a signé en 2006 un accord de confidentialité selon lequel la musique restait la propriété entière et exclusive de Prince.

La sortie de l'album est interdite au moins jusqu'au 3 mai, délai qui pourra être prolongé. D'ici là, une audience se tiendra sur la question.

Des millions de fans ont déjà précommandé l'EP sur iTunes, Google Play et Amazon. Ceux-là ont déjà pu découvrir le premier morceau, "Deliverance". La sortie en version disque était prévue le 2 juin prochain.


Belga


La musique en images

La chronique de Deborah Danblon
La chronique de Deborah Danblon
6min 30s

La chronique de Deborah Danblon

«La pyramide des besoins humains» de Caroline Solé et «Quelqu’un qu’on aime» de Séverine Vidal

Entrez sans frapper : l'intégrale
Entrez sans frapper : l'intégrale
97min 45s

Entrez sans frapper : l'intégrale

Bernard Minier, Jean-Marie Wynants, Kunsten Festival des Arts, "Corée du Nord : Plongée au cœur d'un État totalitaire", Deborah Danblon

Les sorties musicales avec Luc Lorfèvre
Les sorties musicales avec Luc Lorfèvre
7min 31s

Les sorties musicales avec Luc Lorfèvre

Gorillaz "Humanz"; Mark Lanegan "Gargoyle"; compilation Let’s Get Swinging Modern Jazz In Belgium ; Noa Moon "Azurite"