L'orchestre féminin de Kaboul "Zohra" primé en France

L'orchestre féminin de Kaboul "Zohra" primé en France
2 images
L'orchestre féminin de Kaboul "Zohra" primé en France - © FABRICE COFFRINI - AFP

L'orchestre afghan 100% féminin "Zohra" a reçu vendredi le Prix Montluc Résistance et Liberté, décerné en France pour une oeuvre s'inscrivant dans la lutte contre la résignation.

Décerné par un jury indépendant de personnalités des lettres, des arts et des médias, le prix, doté de 5.000 euros, récompense et "met en lumière une oeuvre littéraire ou artistique qui aide à combattre la résignation et ses conséquences", a souligné Jean-François Carenco, président du jury, lors d'une cérémonie à Lyon (est).

Née en 2016, dans un Afghanistan en guerre depuis 40 ans et où la musique est considérée par beaucoup comme une déviance déshonorante, a fortiori pour des femmes, la formation symphonique "Zohra" ("Vénus" en arabe et en persan) est composée de 35 virtuoses âgées de 14 à 21 ans, issues de milieux très modestes.

Cette formation, soutenue par la Banque Mondiale et des bailleurs internationaux, s'est produite pour la première fois à l'étranger au forum de Davos (Suisse) en janvier 2017, pour un concert composé uniquement de classiques afghans.

En l'absence de l'orchestre, fondé par le musicologue et trompettiste Armhad Sarmast, le prix a été remis à l'ambassadeur d'Afghanistan à Paris et à un représentant du centre culturel français à Kaboul, où l'artiste afghan avait échappé à un attentat-suicide en 2014.

Un autre Prix Montluc Résistance et Liberté a été décerné au philosophe français Frédéric Gros pour son essai "Désobéir" (ed. Albin Michel) dans lequel il remet en cause l'obéissance aveugle.