L'odyssée électronique de Thylacine

L'odyssée électronique de Thylacine
2 images
L'odyssée électronique de Thylacine - © Tous droits réservés

Le Botanique accueillait le compositeur angevin pour présenter son dernier album ROADS vol.1, une invitation au voyage et à l’exploratoire.

 

Par son nom, il redonne vie à une espèce disparue. Par le son, il redonne vie à des souvenirs de voyage. Thylacine est le projet du musicien William Rezé qu’il a monté seul en 2012. Le saxophoniste et compositeur français s’est depuis fait un nom sur la scène électronique, grâce à quelques expérimentations et une esthétique soignée. La thématique exploratoire est clé de voûte de cet ensemble homogène situé entre l’électronica et l’électronique berlinoise. A bord du fameux train transsibérien qui relie Moscou à Vladivostok passant par près de 990 gares, il enregistre son premier album sur voie ferrée (Transsiberian, 2015). Un coup de maître et un appel au voyage qu’il réitère avec ROADS vol.1 sorti en janvier dernier. Pour ce dernier album, il a transformé une camionnette américaine des années 70 en studio et lui a fait traverser la Cordillère des Andes. Thylacine s’inspire de ce qui l’entoure et des paysages naturels pour peindre en musique un état d’esprit sans frontière et libre. La bande son parfaite pour partir à l’aventure, qu’elle soit réelle ou rêvée.

 

Après un premier arrêt en gare du Botanique en 2016, le loup de Tasmanie de la scène électronique revenait ce 2 février à guichets fermés. Mêlant comme à son habitude les moments sax jazzy à de l’électronica suspendue et des moments techno plus durs, William Rezé s’est posé comme un capitaine de croisière idéal, emportant toute l’Orangerie dans ses explorations grâce à un show millimétré mêlant la musique à l’image. Poésie, énergie et douceur, pour un aller-retour en quelques pulsations. 

 

Le concert de Thylacine s’est déroulé le 2 février 2019 à l’Orangerie du Botanique (Bruxelles).

 

ROADS vol.1

Sorti le 18 janvier 2019

Chez Intuitive Records